"Okja", le monstre de Netflix, prêt à fouler les marches du Palais

Elisa Mosse
Mai 19, 2017

Netflix a deux films en compétition à Cannes ("Okja" de Bong Joon-ho et "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach) et une politique qui veut que ses films soient diffusés en ligne le même jour que leur sortie en salles. En France, la règlementation impose un délai de trois ans après la sortie en salles avant qu'un film soit disponible sur une plateforme.

Gouvernement: Collomb, Hulot, Bayrou, trois ministres d'Etat
Le chef du gouvernement et les trois ministres d'Etat, Gérard Collomb, Nicolas Hulot et François Bayrou sont tous des hommes. Emmanuel Macron a promis pendant la campagne des ministres appelés à durer, mais tout le monde n'est pas encore convaincu.

Objet de buzz depuis quelques semaines (via le bras de fer entre le Festival de Cannes et la plateforme de SVoD américaine Netflix), Okja s'apprête à être présenté dans le cadre du Festival de Cannes, avant de débarquer en juin et en exclusivité du côté de Netflix.

Macky Sall appelle au retour au calme — Côte d'Ivoire
Ils ont également évoqué des questions liées à la reforme de l'Union africaine dont le chef de l'Etat guinéen est le président en exercice.

Chaque année, Cannes est à la fois une radiographie du cinéma mondial et une photo de famille prise au seul moment de l'année où toutes les générations et toutes les branches de celle-ci sont rassemblées, à l'image de la star hollywoodienne Will Smith qui va cohabiter au jury de la compétition avec l'auteure allemande de Tony Erdmann, Maren Ade. Non pas à cause de son script mais à cause de son format de diffusion: le festival un poil réactionnaire ne veut plus projeter de films qui ne passeront pas par la case "salles de cinéma".

New York: qui est Richard Rojas, le chauffard de Times Square
Ils indiquent qu'un homme est en garde à vue et privilégient pour le moment la piste de "l'incident isolé", ajoutant qu'une enquête est en cours.

Pour rassurer leurs détracteurs, les deux hommes ont comparé le débat actuel à l'arrivée des télévisions dans les ménages, qui contrairement aux craintes de l'époque, n'a pas enterré les salles de cinéma. "Cela fait partie d'un combat pour trouver les meilleures manières de cohabiter".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL