Macron donne le cap à son gouvernement — Conseil des ministres

Elisee Touchard
Мая 19, 2017

En raison du report, le premier Conseil des ministres de ce quinquennat se tiendra jeudi.

"Je ne ferai pas mon gouvernement avec les états-majors des partis politiques", promettait également Emmanuel Macron le 28 mars.

A ce sujet, Christophe Castaner a assuré que le nouveau ministre appliquerait la feuille de route du président de la République. Celui-ci avait battu un record sous la Ve République en la matière avec seulement 15 ministres, quatre secrétaires d'Etat et un Haut-Commissaire. Le chef du gouvernement et les trois ministres d'Etat, Gérard Collomb, Nicolas Hulot et François Bayrou sont tous des hommes.

Une eurodéputée centriste, Sylvie Goulard, devient ministre des Armées et un ex-ministre de droite Bruno Le Maire est nommé à l'Économie. "(.) Ce sont des transfuges de LR qui contrôleront le nerf de la guerre, sous l'autorité d'un Premier ministre de la même origine politique", constate Laurent Joffrin, dans Libé. "Le seul juge, c'est le suffrage universel", a-t-il dit, alors que M. Macron, qui prône une hausse de la CSG, a nommé à Bercy deux figures des Républicains, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, dont le parti fait campagne contre cette mesure. Deuxième dans l'ordre protocolaire et ministre d'Etat, il aura l'Energie dans son escarcelle et entre pour la première fois dans un gouvernement après avoir été candidat malheureux à la primaire des Verts pour la présidentielle de 2012.

La première personne issue de la société civile arrive donc en 7ème position dans le gouvernement, en la personne d'Agnès Buzyn, professeur de médecine.

Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France, succède à Myriam El Khomri au ministère du Travail, où elle mènera les délicates discussions avec les syndicats sur les réformes annoncées par Emmanuel Macron.

Читайте также: Google doit réinventer ses produits dans "l'ère de l'intelligence artificielle"

Françoise Nyssen nommée ministre de la Culture.

Mais pour l'instant, ce gouvernement reçoit un bon accueil de la part de l'opinion publique selon un sondage Odoxa qui montre que les deux tiers des Français (66 % contre 33 %) se disent "satisfaits" de sa composition.

Le 28 mars, le candidat d'En marche! est interrogé sur la possibilité de faire figurer d'anciens ministres dans son futur gouvernement, alors que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vient de le rallier.

Selon le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, Emmanuel Macron a souligné aussi que son rôle serait de "fixer la stratégie", de "donner un cap, un sens" et de préserver "les équilibres de nos institutions". Il s'agit de la ministre en charge des Transports, Elisabeth Borne, patronne de la RATP, qui remplira sa mission auprès de Nicolas Hulot.

Le doyen est le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui aura 70 ans le 20 juin, dix jours avant Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères), et cinq mois avant Jacques Mézard (Agriculture), 69 ans également. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont souhaité introduire ce "temps de vérification" alors que "la loi prévoit que cette vérification ne s'opère qu'après leur nomination". De leur côté, les associations féministes déplorent l'absence d'un ministère de plein exercice dédié aux droits des femmes. Lire son portrait et le point sur les enjeux de son secrétariat d'Etat.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article