Macky Sall appelle au retour au calme — Côte d'Ivoire

Elisee Touchard
Mai 19, 2017

Dans un communiqué parvenu à Senego, le Président de la République du Ghana Son Excellence Nana Akufo- Addo effectuera une visite d'amitié et de travail de 48h au Sénégal.

Ils ont également évoqué des questions liées à la reforme de l'Union africaine dont le chef de l'Etat guinéen est le président en exercice.

Macron: un premier Conseil des ministres pour fixer le cap du quinquennat
Ce dernier est le plus jeune du gouvernement à porter le titre de ministre, et aussi le premier né dans les années 80. Celui-ci avait cependant très peu duré: seulement un mois, juste le temps d'aller jusqu'aux élections législatives.

Le président ghanéen a affirmé la disponibilité de son pays à partager les informations avec le Sénégal dans le domaine de l'exploitation du gaz et du pétrole.

"Nous voulons renforcer nos relations sur le plan économique, sur le plan commercial sur le plan de l'échange d'expériences et de bonnes pratiques surtout en matière de gestion de ressources naturelles".

Manuel Valls veut l'étiquette majorité présidentielle, En Marche traîne des pieds
Manuel Valls appelle le PS à donner "une majorité large et cohérente à Emmanuel Macron pour qu'il puisse gouverner". Bref, si Manuel Valls s'attendait à des cris de joie et une foule en délire suite à son annonce, c'est loupé.

"Nous avons sollicité votre expertise, celle des Ghanéens pour nous aider dans cette nouvelle perspective d'organiser au mieux les conditions de gestion de ces ressources", a fait part le Président sénégalais.

Mardi à Dakar, Macky Sall (photo) a souhaité la mise en place d'un mécanisme d'échange d'expériences dans la gestion des ressources naturelles entre son pays, le Sénégal et le Ghana, apprend-on de l'agence de presse sénégalaise APS. "Le Sénégal a demandé au Ghana, qui nous a précédé dans cette expérience, de bien vouloir échanger avec nous". Nous avons déjà signé les contrats de partage de production. "Mais une chose c'est d'avoir les contrats une autre chose c'est de vérifier le respect de l'application des dispositions qui sont dans le contrat", a indiqué le Président Macky Sall.

Donald Trump accusé d'avoir demandé l'arrêt d'une enquête du FBI
Le républicain Richard Burr, président de la commission sénatoriale du renseignement, s'est montré nettement plus circonspect. Pour Leon Panetta, ancien directeur de la CIA, cette nouvelle affaire "entame la crédibilité de la présidence" américaine.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL