Le plan de table des membres du gouvernement — Conseil des ministres

Elisa Mosse
Mai 19, 2017

Ce qui suppose qu'il comportera "évidemment une forme de souplesse et d'intelligence et de discussion (.) Sinon, s'est interrogé Edouard Philippe, à quoi servent les ralliés de droite?" L'occasion, pour le chef de l'Etat, de poser les bases de l'organisation du travail.

En revanche, comme d'habitude, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner répondra aux questions de la presse.

'Le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon', a ajouté Emmanuel Macron à l'adresse de son gouvernement.

Au lendemain de l'annonce de la composition du gouvernement d'Edouard Philippe, Emmanuel Macron a présidé le 18 mai son premier conseil des ministres.

Le président de la République a ainsi fixé le cap de son tout premier quinquennat et a établi les "grandes orientations et la feuille de route du gouvernement", qu'il veut "collégial" et "collectif".

Mariage du Prince Harry
Le porte-parole de Westminster lui-même approuvé l'union, qui serait célébrée dans la fameuse abbaye du centre de Londres. C'est pour bientôt. " Reste à savoir quand le Duc de Cambridge se décidera à faire sa demande en mariage à Meghan Markle .

Parmi les ministres figurent quatre socialistes (dont deux avaient rejoint En Marche!) deux radicaux de gauche, trois centristes, deux LR, les autres provenant de la société civile.

Le souvenir de Thomas Thévenoud, l'éphémère secrétaire d'Etat qui avait oublié de déclarer ses revenus au fisc, est encore dans tous les esprits. Concernant l'entrée de l'écologiste au gouvernement, le porte-parole Christophe Castaner indiquait qu'un ministre "ne pose pas de conditions à un président ou à un premier ministre".

A droite, Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie, Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics.

Le chef du gouvernement a expliqué qu'il s'impliquerait "bien sûr" dans la décisive bataille des élections législatives pour "donner au président de la République la majorité dont il a besoin". "Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il insisté. Les ministres candidats devront du reste démissionner de leur poste s'ils ne sont pas élus. Sur un autre sujet sensible pour le nouveau ministre de la Transition écologique, la question de la transition énergétique, le Premier ministre a assuré partager "totalement" le point de vue de Nicolas Hulot, selon lequel "il y a des perspectives extraordinaires en matière de développement des énergies renouvelables". Beaucoup d'observateurs et de politiques ont estimé qu'il avait sans doute obtenu des gages solides pour dire oui cette fois-ci à Emmanuel Macron, notamment sur le projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes auquel il est opposé, ou la réduction du nucléaire.

Le président, toujours selon Christophe Castaner, a achevé son intervention liminaire par "une invitation: ne changez pas!"

Gouvernement d'ouverture pour débuter l'ère Macron — France
S'il est resserré, ce premier gouvernement de l'ère Macron compte davantage de ministres que le premier gouvernement Fillon. Bien que sollicité par plusieurs Présidents de la République, il avait jusqu'ici toujours refusé d'entrer au gouvernement.

"Cela n'a pas été abordé en conseil des ministres, mais bien évidemment, chacune et chacun d'entre nous doit soutenir les candidats de la majorité présidentielle", a dit M. Castaner. "Ce n'est pas du tout pour verrouiller la communication", a assuré Christophe Castaner.

"A titre exceptionnel" aussi, la presse sera tenue à l'écart de la sortie du Conseil, mais l'Elysée promet qu'à "l'avenir, les journalistes pourront de nouveau s'adresser aux ministres à l'issue du Conseil".

A l'issue du Conseil, la nouvelle équipe fera une photo de famille soit dans les jardins soit dans le vestibule du palais présidentiel, la météo s'annonçant particulièrement capricieuse. Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, est assis à droite d'Emmanuel Macron, tandis que François Bayrou, le Garde des Sceaux, se trouve à sa gauche.

Marielle de Sarnez, ministre chargée des affaires européennes auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui arrive avec elle à l'Elysée (Reuters).

Latvala passe devant après l'ES3 — Rallye du Portugal
La première "grosse" journée attaque ce vendredi, avec 8 spéciales chronométrées. Il était 7e après la 4e spéciale à 10.3 secondes de Latvala.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL