Le nucléaire, énergie "indispensable" pour la France avertit le PDG d'EDF

Tristan Gaume
Mai 19, 2017

Le nouveau Premier ministre reprend ainsi la position d'Emmanuel Macron qui s'était positionné durant la campagne électorale en faveur d'une telle médiation après avoir envoyé des signaux contradictoires sur sa volonté de poursuivre ou non le projet.

Il devrait donc intervenir à la fois sur les questions liées aux énergies, à l'habitat, au transport, à l'environnement ou encore à l'agriculture qui concernent, au plan large, son ministère.

Natif de Lille, dans le nord, et élevé à Paris, Nicolas Hulot vit dans l'ouest de la France, en Bretagne, avec sa femme et leurs deux garçons.

Les 3 derniers présidents, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ont demandé à Nicolas Hulot de devenir ministre de l'Écologie.

"Il existe d'autres alternatives" à Notre-Dame-des-Landes — Hulot
L'objectif était de mobiliser l'opinion internationale sur l'urgence de la crise écologique et de parvenir à un accord à la COP21. Le nouveau ministre aurait-il obtenu des assurances sur le dossier le plus explosif du moment, celui de Notre-Dame-des-Landes.

"Mais, avec cette nomination, ça serait une mauvaise idée que le Président de la République ou le Premier ministre lui mettent des bâtons dans les roues".

Il a confirmé l'objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% à l'horizon 2025 mais a laissé entendre, avec grande prudence, qu'elle pourrait être supérieure.

Nicolas Hulot s'était prononcé contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes par le passé. Moins d'une heure après l'annonce de la composition du gouvernement d'Édouard Philippe, mercredi, le collectif qui réunit les collectivités et associations favorables au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes a publié un communiqué relatif au projet.

Si certains voient Nicolas Hulot comme un alibi pour rendre "plus vert" le programme d'Emmanuel Macron, accusé de peu prendre en compte les questions environnementales, le médiatique militant aura désormais l'occasion de passer à l'action au niveau politique. Pourquoi là il a accepté la proposition d'Emmanuel Macron? "Si le président de la République et le Premier ministre ont choisi tel ou tel membre du gouvernement, c'est justement pour ce qu'ils sont", a-t-il souligné. La vraie solution, c'est Ségolène Royal qui l'avait trouvée.

Bourse de Paris. En baisse à l'ouverture (- 0,56 %)
La Commission européenne doit aussi publier ce mercredi ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro. Dans ce contexte, les statistiques du jour ont été quelque peu laissées de côté.

Le réaménagement de Nantes-Atlantique de nouveau étudié?

"Le clivage droite/gauche n'est pas opérant, il y a à droite et à gauche des gens qui ont envie de se retrouver dans une politique qui vise le progrès", soutient-il. Même enthousiasme pour le Syndicat des énergies renouvelables: Jean-Louis Bal, son président, affirme que "cette transition constitue une formidable opportunité de progrès économique, social et sociétal". C'est ça le cap, et il sera tenu.

Aveyron L'eurodéputé écologiste José Bové a livré sa réaction à TOTEM après la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la transition écologique et solidaire.

Hautement symbolique, elle sera la première loi portée par Emmanuel Macron, avant même le renouvellement de l'Assemblée nationale en juin: une série de mesures pour davantage de transparence et de contrôle des activités des élus. Mettre en œuvre la loi sur la transition énergétique, aller vers un mix énergétique et faire diminuer avec un calendrier responsable la part du nucléaire dans notre production.

François Hollande : "Je voulais revenir ici Rue de Solférino"
Comme François Hollande en 2012, Emmanuel Macron a bien failli effectuer sa remontée des Champs-Elysées sous des trombes d'eau. Les deux présidents se sont entretenus pendant une bonne heure, bien plus que la demi-heure prévue.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL