La composition du gouvernement d'Emmanuel Macron est dévoilée

Elisee Touchard
Mai 19, 2017

Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, a annoncé mercredi 17 mai la composition du gouvernement d'Edouard Philippe.

Dix-huit ministres et quatre secrétaires d'Etat - onze hommes et onze femmes - qui devaient se retrouver pour un premier conseil des ministres, jeudi à 11 heures.

La première étape de la formation du nouvel exécutif avait été franchie lundi avec la nomination d'un Premier ministre venu du parti Les Républicains, Edouard Philippe, qui avait eu pour effet de semer un peu plus la zizanie à droite.

Il a ajouté que les ministres n'étaient désormais plus cantonnés à des étiquettes et que leurs origines politiques ne devaient pas jouer dans l'exercice de leur fonction.

"En même temps, a poursuivi le porte-parole, c'est le gouvernement et le président de la République qui souhaitent fixer le tempo de leur communication".

Donald Trump en bonne voie vers la destitution ?
Le républicain Richard Burr, président de la commission sénatoriale du renseignement, s'est montré nettement plus circonspect. Elle représente en revanche un revers pour la Maison Blanche, pour qui l'enquête actuelle se suffisait à elle-même.

Le militant écologiste Nicolas Hulot s'est vu confier le poste de la transition écologique.

Emmanuel Macron a bien retenu les leçons de François Hollande.

Le parti de M. Macron a procédé à 521 investitures, laissant libre 56 circonscriptions en protégeant un certain nombre de ténors de droite et de gauche comme Thierry Solère (LR), Marisol Touraine ou Stéphane Le Foll (PS).

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Pour Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, Françoise Nyssen, à la Culture, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, ou encore l'ancien sénateur Jacques Mézard (tous trois ci-dessous), devenu ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, ce conseil des ministres était une grande première.

Joe Lieberman pressenti pour être le futur patron du FBI — Etats-Unis
Peu de temps après sa nomination, il a critiqué la politique de l'administration démocrate, notamment à l'égard de la Russie. Jeudi, la Bourse de Tokyo a chuté de 1,32%, plombée par la chute du dollar découlant des déconvenues politiques de M.

Sur les 22 membres, 11 sont issus de la société civile. Outre Matignon, la droite hérite de deux portefeuilles à Bercy avec Bruno Le Maire (Economie) et Gérald Darmanin (Comptes publics). "On avait l'impression qu'il en était à son cinquantième Conseil des ministres et qu'il accueillait des petits nouveaux", a dit le porte-parole.

Dans un proche avenir, l'agenda présidentiel prévoit une visite de M. Macron auprès des troupes françaises au Mali, probablement vendredi, un déjeuner le 25 mai avec le président américain Donald Trump en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles, avant le sommet du G7 en Sicile les 26 et 27. "Ils font le choix personnel de faire campagne avec le Premier Ministre en faveur des candidats d'En Marche contre nos candidats LR-UDI". "Un ministre ne pose pas de conditions, ni au Premier ministre ni au président de la République", a toutefois répondu Christophe Castaner lors de son premier point presse. Christophe Castaner a souligné qu'"il ne s'agit pas de contrôler" ou "d'imposer".

Le gouvernement, a-t-il aussi assuré, est "évidemment bâti pour durer" au-delà des législatives. "Ce n'est pas du tout pour verrouiller la communication", a assuré Christophe Castaner. Le nom de Jean-Yves Le Drian, déjà ministre de la Défense de François Hollande, circule également. Emmanuel Macron a promis pendant la campagne des ministres appelés à durer, mais tout le monde n'est pas encore convaincu.

Les quatre ministères régaliens ont été dévolus à deux socialistes - Jean-Yves Le Drian, l'un des deux rescapés du quinquennat de François Hollande, qui passe de la Défense à l'Europe et aux Affaires étrangère, et Gérard Collomb, "marcheur" de la première heure, qui prend l'Intérieur - et à deux centristes - François Bayrou à la Justice, et Sylvie Goulard aux Armées.

Royaume-Uni : ses parents gagnent à la loterie, il les attaque en justice pour avoir plus d'argent
C'est donc sans surprise que le juge a rendu son verdict: les parents n'auront pas à donner plus d'argent à leur fils. Celui qui était officier dans la marine décide d'arrêter de travailler et de profiter de la somme avec son compagnon.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL