Joe Lieberman pressenti pour être le futur patron du FBI — Etats-Unis

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Le département américain de la justice a nommé mercredi un procureur spécial pour enquêter sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016 et les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne Trump. La nomination de Mueller vise à isoler les investigations du pouvoir politique en réduisant au minimum la supervision de ce ministère, qui exerce la tutelle du FBI et donc sur les agents qui enquêtent depuis l'été dernier dans cette affaire mêlant politique et espionnage.

D'un point de vue strictement constitutionnel, la décision du président Donald Trump de limoger le directeur du FBI, James Comey, est parfaitement légale.

Moins de six mois plus tard, après des révélations explosives en série, dont celles du "Washington Post" sur la transmission par Donald Trump à la Russie d'informations classifiées, et celles du "New York Times" sur la tentative d'enterrer l'enquête du FBI sur les relations entre la Russie et l'équipe du président pendant la campagne, les bookmakers y croient plus que jamais.

Le nucléaire, énergie "indispensable" pour la France (PDG EDF)
Violente, l'attaque fait référence au poste occupé entre 2007 et 2010 chez Areva par le nouveau premier ministre Edouard Philippe. Philippe, Nicolas Hulot aura dans ses nouvelles fonctions l'occasion de "mettre en oeuvre des convictions auxquelles il croit".

Né en 1944, avocat de formation et vétéran du Vietnam, Robert Mueller a dirigé le FBI de septembre 2001 à 2013, avant de redevenir procureur. Il ne peut être démis que pour faute. Peu de temps après sa nomination, il a critiqué la politique de l'administration démocrate, notamment à l'égard de la Russie. Dans ces cas précis, le procureur général peut nommer un procureur spécial dont les pouvoirs et l'indépendance sont renforcés. "Il est temps d'avoir une commission indépendante ou un procureur spécial ou quelque chose de ce genre". Le ministère de la justice n'a pas précisé en détail le périmètre de l'enquête que chapeautera ce super enquêteur, ce qui devrait lui laisser les coudées franches, même s'il sera théoriquement sous l'autorité du ministère de la justice. Il n'a pas à informer le ministre ou ses adjoints des avancées de son enquête. Et même si les républicains abandonnent leur président, même s'il démissionne au lieu de subir un procès, Trump ne s'éclipsera sûrement pas comme Richard Nixon. "J'ai fait désormais bien plus confiance dans l'enquête pour qu'elle aille là où les preuves la conduiront".

Depuis cette éviction brutale, la presse a rapporté que Donald Trump aurait fait pression sur M. Comey pour qu'il classe le volet de l'enquête concernant Michael Flynn, son éphémère conseiller à la sécurité nationale soupçonné de jeux troubles avec les Russes.

L'inquiétude a atteint les milieux d'affaires et Wall Steet a terminé la journée de mercredi sur sa plus forte baisse depuis l'élection de novembre. Le policier aurait refusé, mais consigné cette conversation dans des notes qui ont commencé à fuiter dans les médias.

Royaume-Uni : ses parents gagnent à la loterie, il les attaque en justice pour avoir plus d'argent
C'est donc sans surprise que le juge a rendu son verdict: les parents n'auront pas à donner plus d'argent à leur fils. Celui qui était officier dans la marine décide d'arrêter de travailler et de profiter de la somme avec son compagnon.

Au Congrès, la majorité républicaine avait rejeté les appels à un procureur spécial mais exprimait depuis des jours son malaise face aux interventions du président dans l'enquête. Jeudi, la Bourse de Tokyo a chuté de 1,32%, plombée par la chute du dollar découlant des déconvenues politiques de M. Trump.

A cela s'ajoute une affaire distincte, qui reflète selon les détracteurs du président son incapacité à exercer la fonction suprême.

Il a également déclenché la consternation parmi les élus et les milieux du renseignement en partageant des informations secrètes sur un projet d'opération du groupe Etat islamique avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, la semaine dernière, dans le Bureau ovale.

Un premier Conseil des ministres pour fixer le cap de l'ère Macron
Issu des rangs de la droite, Edouard Philippe ne parvient pas à obtenir la confiance de tous les électeurs de François Fillon. Ce gouvernement est "évidemment bâti pour durer " au-delà des législatives, a assuré M.

Pour le chef d'Etat, le calendrier est particulièrement inopportun, car il doit s'envoler vendredi pour une tournée internationale de huit jours.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL