Festival de Cannes: début de projection mouvementé pour le film Netflix

Elisa Mosse
Mai 19, 2017

Même si des applaudissements ont répliqué a un autre côté de la salle qui sifflait.

Faut-il récompenser à Cannes uniquement les films qui sortent en salles?

L'équipe d'Edouard Philippe en chiffres — Gouvernement
Selon le programme du candidat Macron, le projet de loi doit interdire à tout élu ou ministre d'embaucher un membre de sa famille. L'équipe, qui respecte la parité hommes-femmes, mêle juniors et seniors, poids lourds politiques et nouveaux visages.

Le Festival de Cannes a maintenu les deux films en compétition, tout en édictant une nouvelle règle pour 2018, conditionnant la sélection en compétition à une sortie en salles.

Et parmi les circuits de production alternatifs aujourd'hui, il y a évidemment Netflix, avec un film, qui est moitié américain moitié coréen, Okja, et un film spécifiquement new-yorkais de Noah Baumbach avec Ben Stiller et plein de stars américaines au générique.

Premier conseil des ministres pour fixer le cap de l'ère Macron — France
L'équipe gouvernementale a posé pour la traditionnelle photo de famille, dans le vestibule du palais présidentiel. La question s'est posée aujourd'hui à l'issue du premier conseil des ministres du gouvernement Philippe.

Et cette position énerve énormément de monde dans le microcosme du cinéma, à commencer par les exploitants de salle. Pour cette 70ème édition du Festival de Cannes ce sont les deux films Netflix, Okja et The Meyerowitz Stories, sélectionnés en compétition officielle pour rafler la célèbre Palme d'Or qui divisent la croisette. Et par l'incontournable Philippe Garrel qui présente à la Quinzaine des Réalisateurs L'Amant d'un jour, avec Eric Caravaca et sa fille Esther Garrel, et qu'on espère dans la lignée de ses précédents et très beaux la Jalousie et l'Ombre des femmes. 22 mois après la sortie, il peut passer sur une chaîne gratuite et 36 mois après, être diffusé sur une plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) type Netflix.

Des discussions entre professionnels pour réformer cette réglementation sont menées depuis des années, mais sans succès.

Emmanuel Macron exige confidentialité et discipline — Ministres
Le président, toujours selon Christophe Castaner, a achevé on intervention liminaire par " une invitation: ne changez pas! ". "Le coeur [de l'action gouvernementale], c'est évidemment son programme, le coeur ce sont évidemment ses engagements ".

"Force est de constater que les pratiques évoluent tant du point de vue des professionnels que des spectateurs".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL