Donald Trump se pose en victime

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Le président des Etats-Unis a critiqué jeudi la nomination de Robert Mueller, un ancien directeur du FBI, au poste de procureur spécial chargé de l'enquête sur les liens potentiels de son entourage avec le Kremlin. "C'est la plus grande chasse aux sorcières d'un politicien de l'histoire américaine!" a-t-il écrit sur Twitter après s'être plaint dans un autre tweet qu'un procureur spécial n'avait jamais été nommé pour enquêter sur les "activités illégales" de la campagne de Hillary Clinton et de l'administration Obama.

A la veille de son départ pour son premier voyage à l'étranger, qui le mènera dans cinq pays en huit jours seulement, le 45e président des Etats-Unis sait qu'il est dans une position très inconfortable et que l'affaire russe continuera à faire la Une des médias américains dans les temps à venir. Peu après l'annonce, elle a publié un communiqué dans lequel le président disait se "réjouir" d'une conclusion rapide de l'enquête et affirmait que celle-ci ne trouverait aucune collusion entre son équipe de campagne et la Russie. Le président a confirmé jeudi soir que l'ancien sénateur démocrate Joe Lieberman tenait la corde pour remplacer James Comey à la tête du FBI.

Bayrou, Collomb et Hulot au gouvernement : qu'est ce qu'un ministre d'Etat ?
Bruno Le Maire fut le premier cacique de droite à rompre avec François Fillon une fois que ses ennuis judiciaires ont éclaté. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense de François Hollande, pendant cinq ans, devient ministre des Affaires étrangères.

Coupant la parole au journaliste qui l'interrogeait lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, M. Trump a répondu: "Non", à la question "Avez-vous à un quelconque moment exhorté (M. Comey) d'une quelconque façon que ce soit à clore ou à renoncer à l'enquête sur Michael Flynn".

Depuis cette éviction brutale, la presse a rapporté que Donald Trump aurait fait pression sur M. Comey pour qu'il classe le volet de l'enquête concernant Michael Flynn, son éphémère conseiller à la sécurité nationale soupçonné de jeux troubles avec les Russes.

Cyril Hanouna accusé d'homophobie
Mis sur haut-parleur, l'homme lui rétorque qu'il veut bien lui passer "le crépi" et le prendre dans une "belle bétonnière". Je suis disponible à partie de 22h PS: "j'aime quand on m'insulte", le tout accompagné d'une photo d'un torse très musclé.

Mais le haut responsable s'est refusé, selon plusieurs élus, à commenter le fond de l'enquête, qui est désormais entre les mains de M. Mueller. Mais le cabinet d'avocat dont il est associé compte la Trump Organization parmi ses clients. Depuis, elle a confirmé quatre rencontres entre Sergueï Kislyak et des conseillers de Donald Trump.

Mercato : l'OM veut emprunter un champion d'Angleterre
Un petit pari pour les Olympiens car l'ancien Stéphanois a très peu joué cette saison (9 apparitions dont 3 comme titulaire). Antonio Conte - qui n'a pas souhaité chambouler son équipe type - a alors choisi de l'utiliser avec parcimonie.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL