Donald Trump aurait demandé au FBI d'arrêter une enquête sur la Russie

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Le partage d'informations confidentielles avec la Russie et les rebondissements autour du limogeage du directeur du FBI James Comey assombrissent l'humeur des investisseurs. Cette spécialiste de l'histoire des démocraties et des dictatures en Europe analyse les décisions et déclarations de Donald Trump depuis sa récente décision de limoger James Comey, le directeur du FBI, dont les services mènent une enquête sur la nature des liens présumés entre l'entourage du président républicain et la Russie durant la campagne et depuis son investiture. "C'est quelqu'un de bien. J'espère que vous pourrez laisser tomber", aurait-il déclaré.

Ces allégations ont achevé d'effacer les gains enregistrés par le billet vert depuis l'élection du nouveau président américain.

La "peine" de Ségolène Royal non retenue au gouvernement
Elle est même allée plus loin, confiant qu'elle serait bien restée "ici ou dans un autre ministère". Comme je ne peux pas continuer dans le public, c'est une opportunité", a-t-elle ajouté.

L'entretien entre les deux hommes s'est déroulé, à la mi-février, dans le bureau ovale de la Maison Blanche. Mais un proche de l'ex-directeur du FBI, ayant lui aussi vu cette note, a confirmé à Reuters que les détails du document étaient correctement repris par le New York Times. Dans un communiqué, elle a ensuite affirmé que la note de l'ex-patron du FBI ne constituait pas " une description juste ou honnête de la conversation entre le président et M. Comey ".

La devise américaine a pour l'instant absorbé l'essentiel des chocs successifs qu'ont représenté les difficultés de Donald Trump à faire avaliser par le Congrès ses réformes, puis les révélations sur ses relations avec la Russie. Comme il l'a rappelé avec force sur Twitter, un président peut tout à fait décider de déclassifier telle ou telle information.

Deschamps a trouvé "pitoyable" une réaction de Benzema sur les réseaux sociaux
J'ai un groupe avec un équilibre , une harmonie , une dynamique qui s'est créée dans cette équipe de France, et autour aussi. Avant chaque liste je prends le temps d'analyser, de réfléchir, je discute longuement avec mon staff et je choisis.

L'idée de sa destitution commence à être sérieusement envisagée et elle est constitutionnellement possible.

Les démocrates se sont précipités sur l'occasion. On lui reprochait alors d'avoir fait "obstruction à la justice ", selon lejdd.fr. Interrogée par le New York Times, une professeure de la Georgetown University estime que ces actes constituent "théoriquement" une "obstruction de justice". "Il est en train de bâtir un magnifique cas contre lui-même", ironise Julie O'Sullivan. Mais la confiance envers le président américain continue de s'effriter, jusque dans son propre camp. Il aurait donc prudemment documenté tous les échanges qu'il a eus avec le président.

18 contacts avec la Russie — Campagne Trump
Un procureur spécial a en effet autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la justice. Les élus attendent le témoignage de James Comey, qui s'annonce comme déterminant pour l'avenir de la présidence Trump .

Le vent est-il en train de tourner sur les marchés, très bien disposés jusqu'à présent envers Donald Trump? D'autres révélations pourraient donc affaiblir un peu plus le président dans les prochains jours.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL