Découvrez la première photo de famille du gouvernement Philippe

Elisa Mosse
Mai 19, 2017

Le président français Emmanuel Macron a procédé mercredi à la nomination d'un gouvernement paritaire, sous la houlette du Premier ministre, Edouard Philippe, de 22 membres, ministres d'Etat, ministres et secrétaires d'Etat.

Outre cet engagement de campagne, Emmanuel Macron avait également promis, dans l'entre-deux-tours, la création d'un "ministère plein et entier des Droits des femmes" afin de faire de "l'égalité femmes-hommes la cause nationale de ce quinquennat".

Le président de la République a annoncé la convocation d'un conseil de défense jeudi après-midi, a ajouté le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, lors du compte rendu du conseil.

Dirigé par Edouard Philippe, ce nouveau cabinet est composé de figures de différents courants politiques de la droite, de la gauche, des centristes et des écologistes, ainsi que des acteurs de la société civile.

Joe Lieberman favori pour succéder à Comey au FBI, dit Trump
Sa désignation a été saluée par des parlementaires de l'opposition démocrate et des élus de la majorité républicaine. Prié par la presse de dire si c'était l'un de ses favoris, le président Trump a succinctement répondu d'un "oui".

Outre ces personnalités, le gouvernement comporte aussi quatre socialistes, deux radicaux de gauche, trois centristes, et deux venus des Républicains (droite). "Il se trouve qu'à titre personnel je n'aime pas beaucoup parler de ma vie privée et que donc l'impératif de transparence absolue ne m'a jamais enchanté à titre personnel", a dit M. Philippe, qui n'a pas voté la loi sur la transparence de 2013 et n'avait pas renseigné l'ensemble des demandes dans sa première déclaration d'intérêt et de patrimoine en tant que député en 2014.

L'exécutif cherche probablement à éviter un nouveau cas Thévenoud, du nom du secrétaire d'État nommé en 2014 dans le gouvernement Valls et contraint à démissionner au bout de neuf jours en raison de retards de déclarations de revenus. Le temps de procéder aux vérifications fiscales et déontologiques des futurs ministres, indique l'Elysée dans un communiqué.

Selon Mediapart, le nouveau Premier ministre aurait par ailleurs écopé d'un blâme de la part de la HATVP pour avoir refusé de fournir des précisions dans sa déclaration de patrimoine en 2014.

Mais les cinq nominations officielles concernent pour l'heure exclusivement des hommes, dont quatre énarques, comme M. Macron.

France - Le PSG champion pour la 3e année consécutive
Avec une saison presque parfaite (une seule défaite, contre Nantes), le PSG Handball est sacré pour la 3ème fois consécutive. Montpellier s'est imposé à Nantes 33-30, jeudi lors de la 24e journée, et a offre le titre de champion de France au PSG.

Nicolas Hulot, 62 ans: ministre d'Etat, ministre de la transition écologique. Mais une (légère) riposte s'organise, selon LCI: si le Bureau politique de LR le valide, les candidats LR devraient signer une tribune dans laquelle ils s'engagent à "défendre résolument les valeurs et le projet politique de la droite et du centre" pendant les législatives contre celui "des candidats en Marche".

Début mai, Emmanuel Macron avait déclaré qu'il choisirait ses ministres "pour leur expérience, leur compétence, ce qu'ils ont fait, et pas pour ce qu'ils représentent ou leur poids politique".

"La droite tient", a assuré mardi le secrétaire général des Républicains, Bernard Accoyer.

Jean-Yves Le Drian, 69 ans: ministre de l'Europe et des affaires étrangères.

BREF-Orange négocie la prise de contrôle de Business & Decision
La famille Bensabat et le PDG Christophe Dumoulin sont actionnaires majoritaires de la société cotée sur Euronext Paris. L'offre valorise l'intégralité du capital de Business & Décision à environ 62,5 millions d'euros.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL