Bourse de Paris. En baisse à l'ouverture (- 0,56 %)

Elisee Touchard
Mai 19, 2017

La Bourse de Paris accentue son recul et perd plus de 2%, affectée par TrumpA 17H02, l'indice CAC 40 perdait 101,77 points à 5.304,33 points, soit 1,88%, dans un volume d'échanges de 2,9 milliards d'euros. © 2016 Agence France-Presse.

'Ce mois de mai ne déroge pas à la règle, le calme domine [.] Faute d'indicateurs macroéconomiques majeurs, le marché est plutôt en phase de consolidation, comme l'a montré l'évolution de l'indice parisien hier.

Déjà accusé d'avoir été trop bavard avec des diplomates russes, le président des Etats-Unis est désormais soupçonné d'avoir tenté de mettre fin à une enquête du FBI portant sur les connexions russes de Michael Flynn, son ancien conseiller en sécurité nationale, selon plusieurs médias américains.

Si une destitution du président américain reste encore très hypothétique, les marchés commencent en revanche à intégrer le risque d'un retard dans le vaste plan de réformes promis par M. Trump.

18 contacts avec la Russie — Campagne Trump
Un procureur spécial a en effet autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la justice. Les élus attendent le témoignage de James Comey, qui s'annonce comme déterminant pour l'avenir de la présidence Trump .

Dans ce contexte, les statistiques du jour ont été quelque peu laissées de côté.

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis seront également scrutés de près après l'annonce en début de semaine d'un accord entre l'Arabie Saoudite et la Russie pour limiter la production de brut.

La Commission européenne doit aussi publier ce mercredi ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro.

Suez lâchait 1,63% à 15,99 euros après que le groupe de gestion de l'eau et des déchets a annoncé le lancement d'une augmentation de capital de 750 millions d'euros, destinée à financer une partie de l'acquisition de l'américain GE Water.

L'Élysée assure à une presse inquiète qu'il ne "verrouille pas sa comm"
Et de conclure: "Rassurez-nous monsieur Castaner, ça va bien se passer entre vous et la presse". Ce choix délibéré est très mal passé dans les rédactions.

EDF se repliait de 5,32% à 9,27 euros. Michel Combes, directeur général d'Altice, maison mère de SFR, a annoncé que le groupe allait "passer à la vitesse supérieure dans le cinéma et les séries" en lançant une chaîne qui leur est dédiée, dans un entretien au Figaro mercredi.

Wendel a lâché 2,85% à 132,80 euros malgré un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 10,1% à 2,15 milliards d'euros au premier trimestre, soutenu notamment par une bonne performance de sa filiale Bureau Veritas.

Iliad reculait de 3,79% à 224,60 euros, pénalisé par des prises de bénéfices après une publication conforme aux attentes avec une hausse de 7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, à 1,22 milliard d'euros, portée par la croissance de son activité de téléphonie mobile.

L'annonce du gouvernement d'Edouard Philippe reportée à mercredi
Ce report est dû à la "vérification de la situation fiscale" des futurs ministres, a expliqué l'Elysée, mardi après-midi. Il faudra donc attendre 24 heures supplémentaires avant de connaître le gouvernement du nouveau Premier ministre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL