AZF: Trois de prison avec sursis requis contre l'ancien directeur de l'usine

Elisee Touchard
Mai 19, 2017

Le 21 septembre 2001, l'explosion de l'usine AZF avait fait 31 morts et 8.000 blessés.

Les prévenus comparaissaient en qualité de personne morale devant la cour d'appel de Paris pour "homicides et blessures involontaires" et "destruction de biens".

Un gouvernement d'ouverture pour débuter l'ère Macron
A droite, Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie, Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics. Ce gouvernement est " bâti pour durer " au-delà des législatives, avait assuré Édouard Philippe auparavant dans la matinée.

Huit heures de réquisitoire contre la "morgue" et le "déni": le parquet général a requis jeudi de la prison avec sursis et des amendes au troisième procès de la catastrophe AZF.

Les représentants du parquet ont ensuite mis en avant "la piste juridique" selon laquelle l'exploitant de l'usine AZF n'aurait pas respecté la réglementation liée à son activité, en matière notamment de prévention des risques, ce qui serait selon eux la première cause de l'explosion.

Le subtil dosage de Macron et Philippe — Gouvernement
Les centristes tirent manifestement leur épingle du jeu de l'accord d'alliance signé avec Emmanuel Macron en février. Secrétaire d'État à l'Égalité entre femmes et hommes: Marlène Schiappa, La République En Marche!

Lors du troisième procès de l'affaire, débuté le 22 janvier, une amende de 225.000 euros a été requise contre la société Grande Paroisse, filiale du groupe Total.

A lire aussi: Procès AZF.

Vasilyev veut que Falcao, Mbappé et Jardim restent à l'ASM
De quoi inciter ses dirigeants à lui proposer une prolongation de contrat . "J'avais dit que ce serait la saison de Falcao". Aujourd'hui, " El Tigre " est partant afin de s'inscrire, un peu plus dans la durée, au sein du club de la Principauté.

Le 19 novembre 2009, le Tribunal correctionnel de Toulouse avait rendu un jugement de relaxe générale à l'encontre de tous les prévenus. Le second, en appel en 2012, avait au contraire condamné Serge Biechlin et Grande Paroisse aux peines maximales avant que cette décision ne soit annulée par la Cour de cassation. La Cour de cassation avait cassé l'arrêt en janvier 2015 en justifiant qu'il "existait un doute objectif sur l'impartialité de l'un des juges ". Près de 2.700 parties civiles, 187 témoins et plus de quarante avocats ont participé au nouveau procès dépaysé à Paris. Les plaidoiries de la défense démarreront en début de semaine prochaine et devraient prendre fin le 24 mai. La veille son collègue avait affirmé "qu'il n'y avait pas de mystère AZF" et que la catastrophe du 21 septembre 2001 qui a fait 29 morts était due à un accident consécutif à des "fautes lourdes".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL