Trump dénonce "la plus grande chasse aux sorcières" de l'histoire américaine

Elisee Touchard
Mai 18, 2017

Dans un communiqué diffusé par la Maison-Blanche, le président américain dit avoir " hâte de voir cette affaire se conclure rapidement ".

Avant son limogeage, le chef du FBI James Comey avait annoncé que ses services enquêtaient sur l'éventuelle collusion entre l'équipe de campagne du milliardaire américain et la Russie.

"Le ministère de la Justice américain a annoncé mercredi avoir nommé l'ancien directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial pour superviser l'enquête sur les suspicions d'ingérence russe dans la campagne électorale américaine qui a porté au pouvoir le conservateur Donald Trump".

" "Jim Parsons de " Big Bang Theory " s'est marié avec son compagnon
Jim Parsons avait fait son coming out en 2012 et avait révélé trois ans plus tard qu'il avait rencontré son compagnon dans un karaoké.

Après s'être ainsi justifié, le président américain a contre-attaqué en dénonçant à nouveau "les fuites" venant selon lui du monde du renseignement, faisant référence, toujours sur Twitter, à l'ex-chef du FBI James Comey qu'il a récemment limogé.

Ces révélations ont provoqué un tollé aux Etats-Unis. Les réactions ont fusé au Congrès où la pression monte depuis quelques jours pour que James Comey vienne livrer sa version des faits. Je le dis à tous mes collègues du sénat: "l'histoire nous regarde", a-t-il lancé sur un ton grave depuis l'hémicycle. "Je pense que le directeur (Comey) nous aurait peut-être informé s'il y avait eu une demande de cette nature", a-t-il affirmé, jugeant qu'il faudrait "plus que des sources anonymes" pour le convaincre.

De plus en plus d'élus du Congrès réclamaient une enquête indépendante sur l'influence qu'aurait cherché à exercer Moscou pour favoriser l'élection de Donald Trump au détriment de Hillary Clinton.

Le fondateur de Fox News Roger Ailes est mort, selon Fox News
Sa collaboration avec Rupert Murdoch dans les années 90 bouleversera le paysage médiatique et la politique américaine . Les deux hommes avaient néanmoins pris leurs distances quelques semaines avant le scrutin de novembre 2016.

Parmi ces contacts, qui n'avaient pas été révélés auparavant, se trouvent des conversations téléphoniques entre l'ambassadeur de Russie à Washington, Sergueï Kislyak, et des conseillers de Donald Trump, dont Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale contraint à la démission le 13 février. Depuis lundi 15 mai, et la publication du Washington Post accusant le président des États-Unis d'avoir dévoilé des informations classifiées à des représentants russes lors d'une entrevue à la Maison Blanche, la polémique sur les relations entretenues avec la Russie et l'équipe Trump enfle.

Face au tollé provoqué par ces informations de presse accusant Donald Trump d'avoir pu compromettre une source, le général a encore martelé que "ce dont le président a parlé était approprié dans le cadre de cette conversation".

Selon plusieurs médias américains, Israël aurait fourni ces informations aux Etats-Unis dans le cadre d'un strict accord de renseignement et ne voulait pas qu'elles soient partagées avec un autre pays. Comme la veille, H.R. McMaster, qui a assisté à la fameuse rencontre, n'a pas explicitement démenti que des informations secrètes aient été partagées avec les responsable russes. Le Time Magazine a voulu illustrer les relations ambigües entre l'administration Trump et la Russie en utilisant un symbole fort. Pour le coup, c'est réussi. Le sénateur républicain John McCain, ennemi déclaré de la Russie de Vladimir Poutine, a jugé que ces informations "envoient un message inquiétant aux alliés de l'Amérique (.) et pourraient les dissuader de partager des renseignements avec nous à l'avenir".

Equipe de France: Deschamps rappelle Lacazette et ignore Benzema
Au-delà des buts qu'il marque et qu'il a toujours marqués, il démontre beaucoup d'agressivité sur le terrain. Dans une moindre mesure, Lucas Digne profite de l'absence de Layvin Kurzawa, blessé, pour également revenir.

Pour l'ancien chef de la CIA Leon Panetta, proche des démocrates, cette nouvelle affaire "entame la crédibilité de la présidence".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL