Les membres du gouvernement Philippe sous la présidence d'Emmanuel Macron

Tristan Gaume
Mai 18, 2017

Quant à la centriste Marielle de Sarnez, elle a été nommée ministre des Affaires Européennes et travaillera en collaboration avec Jean-Yves Le Drian au Quai d'Orsay.

Paris, France | AFP | mercredi 17/05/2017 - Le premier gouvernement du quinquennat Macron, dirigé par Edouard Philippe, compte 23 membres, dont 12 hommes et 11 femmes.

Le premier Conseil des ministres avec le nouveau gouvernement se tiendra jeudi à 11h00, a annoncé l'Elysée.

Au-delà de la société civile, la composition du nouveau gouvernement reflète aussi le nouvel équilibre politique qu'Emmanuel Macron a souhaité trouvé.

Le fondateur de Fox News Roger Ailes est mort, selon Fox News
Sa collaboration avec Rupert Murdoch dans les années 90 bouleversera le paysage médiatique et la politique américaine . Les deux hommes avaient néanmoins pris leurs distances quelques semaines avant le scrutin de novembre 2016.

"(Les miens) seront issus pour une partie conséquente de la société civile, dans toute sa diversité". C'est dans cet esprit qu'après des échanges nombreux avec Emmanuel Macron, il a constitué une équipe resserrée, issue de... Le gouvernement Edouard Philippe devait s'en tenir à un certain nombre de règles.

Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur: Gérard Collomb. Seuls quatre d'entre eux ont déjà été ministres: deux sous la présidence de François Hollande, un sous Nicolas Sarkozy, un sous François Mitterrand.

La nomination de Nicolas Hulot comme ministre d'Etat de la Transition écologique et solidaire où il remplace Ségolène Royal suscite beaucoup de réactions.

Autres représentants de la société civile intégrés: une professeur de médecine, Agnès Buzyn, en charge de la Solidarité et de la Santé, une chercheuse et présidente d'Université, Frédérique Vidal, pour l'Enseignement supérieur et la recherche, ou encore l'ancienne directrice des transports publics parisiens, Elisabeth Borne, aux Transports.

Hulot au gouvernement: "Un ministre ne pose pas de conditions" assure Castaner
A ce sujet, Christophe Castaner a assuré que le nouveau ministre appliquerait la feuille de route du président de la République. Castaner lors du compte-rendu du premier Conseil des ministres du quinquennat.

Dans ce gouvernement, dont la composition a été annoncée mercredi, la parité est presque parfaitement respectée, avec onze femmes et onze hommes et autant de ministres de plein exercice de l'un comme de l'autre sexe, même si la présence d'Emmanuel Macron et du Premier ministre fera pencher la balance du côté masculin. Édouard Philippe et Emmanuel Macron ont également fait le choix de la compétence concernant le ministère de l'Éducation nationale, en faisant appel à Jean-Michel Blanquer.

L'exécutif cherche probablement à éviter un nouveau cas Thévenoud, du nom du secrétaire d'État nommé en 2014 dans le gouvernement Valls et contraint à démissionner au bout de neuf jours en raison de retards de déclarations de revenus.

Outre Jean-Yves Le Drian, Annick Girardin est la seconde rescapée de l'ère Hollande, retrouvant son portefeuille des Outre-Mer.

Le gouvernement, dont la moyenne d'âge est de 54 ans, compte trois trentenaires: Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat chargé du numérique, a 33 ans. "Il faut en finir avec une classe politique qui est aujourd'hui trop largement composée d'hommes de plus de 50 ans", jurait Emmanuel Macron. Celui-ci avait battu un record sous la Ve République en la matière avec seulement 15 ministres, quatre secrétaires d'Etat et un Haut-Commissaire. Sophie Cluzel, qui a notamment fondé plusieurs associations sur la scolarisation des enfants handicapés, sera chargée du secrétariat d'État consacré aux Personnes handicapées.

Le choix du nouveau Premier ministre divise la classe politique (SYNTHESE) — France
Le gouvernement "Philippe I" affiche une moyenne d'âge de 54,2 ans, soit 15 ans de plus que le président lui-même. Il a servi comme ministre de l'Agriculture de l'ancien président Nicolas Sarkozy entre 2009 et 2012.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL