Présidentielle 1er tour: Macron à 24,01% devant Le Pen à 21,30%

Elisee Touchard
Avril 25, 2017

"Ce soir, je ne suis plus la présidente du FN, je suis la candidate à la présidentielle, celle qui souhaite rassembler autour du projet d'espoir, de prospérité, de sécurité, l'ensemble des Français", a poursuivi Mme Le Pen.

" Il m'est apparu indispensable de me mettre en congé de la présidence du FN". Une initiative censée la placer "au-dessus des considérations partisanes" le temps de la campagne.

Soulagement des marchés en Asie qui espèrent Macron président — France
La britannique Barclays, l'italienne Unicredit ou encore l'allemande Deutsche Bank ont elles aussi connu de fortes progressions. Bankia, BNP Paribas, Crédit agricole, KBC et ING figurent parmi leurs valeurs bancaires favorites.

"Cette hypothèse avait été envisagée par quelques frontistes depuis début 2016".

La candidate de l'extrême droite française, Marine Le Pen, qualifiée pour le second tour de la présidentielle, a déclaré lundi: "Nous pouvons gagner" et "nous allons gagner" et elle a multiplié les attaques contre son concurrent, le centriste Emmanuel Macron.

Présidentielle: à J-13 du second tour
En Polynésie française, un front républicain pour faire barrage au front national se constitue depuis l'annonce des résultats. De son côté, Marine Le Pen affirme pouvoir l'emporter malgré son isolement politique.

" Je n'ai aucune déception, que des espérances", a affirmé Mme Le Pen, qui visait une large première place mais qui est arrivée deuxième avec 21,3% contre 24,01 pour l'ancien ministre de l'Economie. "Rien dans le projet de M. Macron ni dans son comportement ne dénote la moindre preuve d'amour pour la France".

"Bientôt, le brouillard qui a bénéficié à M. Macron va s'estomper et nous serons face à face et les Français vont découvrir le contenu de son projet, d'une violence sociale mais aussi d'une violence économique et migratoire", assure-t-elle face caméra, avant d'en remettre une couche. Dans l'entourage de Stéphane Le Foll, on dit ainsi: "Plus on sera fort seul aux législatives, plus on pourra peser dans les événements futurs à l'Assemblée nationale et au gouvernement". Quant au prochain débat, qui aura lieu dans les prochains jours, la candidate a semblé pressée d'opposer son projet à celui d'Emmanuel Macron: "Je me réjouis que nous parlions politique, que les Français puissent choisir".

Des tenues d'enfants déportés vendues sur Rue du Commerce — Polémique
Le rabbin Gabriel Farhi a lâché sur le réseau social "Carrefour France vous avez un curieux sens de la fête". La tenue était composée d'une "veste, pantalon, fausse chemise, sac, chapeau et badge d'identification".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL