Quatre questions sur l'Alliance bolivarienne, que Jean-Luc Mélenchon veut rejoindre — Présidentielle

Dominique Dufresne
Avril 21, 2017

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, était l'invité de Sud Radio ce matin. Difficile ici d'y voir plus clair. Oui, l'adhésion à cette alliance "bolivarienne" figure bien dans le programme de Mélenchon, au chapitre 62 "Construire des coopérations altermondialistes et internationalistes".

Attentat déjoué : Mélenchon solidaire de Fillon, Le Pen et Macron
La candidate du FN est en baisse d'un point tandis que son rival d'EnMarche est stable. Les quatre candidats en tête se tiennent quasiment dans la marge d'erreur.

Elle tire son nom de Simon Bolivar (1783-1830), le " Libertador", général et homme politique devenu le héros du Venezuela. Le contenu de cette coopération est expliqué plus précisément: "C'est une alliance politique, économique, sociale pour défendre l'indépendance, l'autodétermination et l'identité des peuples qui y sont intégrés". Les dirigeants de l'ALBA veulent notamment en faire la plateforme de relations économiques qui ne reposent pas sur le profit mercantile et financier. Mais qu'est-ce au juste que cette "alliance bolivarienne"? L'idée est ainsi d'opposer "Notre Amérique", détaille l'institution, à "l'autre Amérique, qui est expansionniste, et conduite par des appétits impérialistes". Outre le Venezuela et Cuba, on trouve parmi les onze états membres l'Equateur, la Bolivie et plusieurs îles des Caraïbes. Sans oublier que les échanges commerciaux entre les pays de l'Alba et la France sont en baisse de 55 % sur dix ans, alors que les échanges avec le reste de l'Amérique latine ont augmenté de 29,5 % sur la même période. Mais, c'est-à-côté de ces membres, que vient se loger une part de la polémique soulevée en France au sujet d'un rapprochement avec l'ALBA. Elle compte également trois pays observateurs: Haïti, la Syrie et l'Iran.

Bose, le fabricant de casques connectés, accusé d'espionner ses clients
Après avoir acheté son QuietComfort 35 (excellent casque au demeurant), le plaignant a installé l'application qui lui est associée.

Interviewé par le site Arrêt sur Image au sujet d'un possible lien de l'organisation avec ces régimes autocratiques, Christophe Ventura, membre de la "France insoumise" et chercheur spécialiste de la géopolitique de l'Amérique latine a expliqué: "Pour dissiper tout malentendu: ces pays dits 'observateurs' sont en réalité des pays qui ont envoyé des représentants à des sommets pléniers de l'ALBA, mais en aucun cas, ces pays ne siègent ou n'ont de représentation organique dans les instances de l'ALBA". "En quelque sorte, votre serviteur est pris entre les feux de la réforme radicale où il faudrait passer le pays à la paille de fer sans proposer de la justice et de l'autre où le pays pourrait se relever dans l'alliance bolivarienne", a constaté M. Macron, en allusion à François Fillon à droite et à M. Mélenchon à la gauche de la gauche. Allusion aux "chars de l'armée rouge", évoqués ironiquement par M. Mélenchon dans une tribune contre les "divagations" de certains journalistes, publiée sur son blog. Ses pères fondateurs, le Vénézuélien Hugo Chavez et le Cubain Fidel Castro l'ont pensée comme une réponse socialiste à la zone de libre-échange des Amériques, portée par les Etats-Unis. Une manière pour l'équipe du candidat de rappeler qu'à travers les Antilles et la Guyane, la France est aussi un pays d'Amérique du sud.

Champs-Elysées: un policier tué, un autre blessé
Aussitôt, la préfecture de police recommandait d'éviter car une opération y était en cours. Des coups de feu à l'arme lourde ont été tirés jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL