Philippe Poutou ne sera pas candidat en 2022

Tristan Gaume
Avril 21, 2017

Depuis le début de la campagne, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, explique sa proposition de désarmer les policiers.

Après le passage de Nicolas Dupont-Aignan, David Pujadas avait interrompu brièvement le cours de l'émission pour avertir les téléspectateurs de cette fusillade.

"Ronaldo est hors catégorie", juge Zidane — Ligue des champion
Vainqueurs 1-0 à l'aller, les Madrilènes ont fait match nul 1-1 à Leicester , et se hissent donc dans le dernier carré. Auteur d'un triplé, dont deux buts dans les prolongations, le quadruple Ballon d'Or a été bluffant, une fois de plus.

On vt désarmer les policiers car ils agressent les manifs, les jeunes et les #quartierspopulaires.

"On a vu ce qu'il s'est passé lors des manifestations de la loi Travail, il y a des agressions de la police", dénonce-t-il avant d'évoquer "la répression policière dans les quartiers, avec 10 à 15 jeunes qui sont tués sous les coups de la police chaque année". En roue libre, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) avait accusé de manière virulente le candidat Les Républicains (LR) sur les affaires judiciaires dont il fait l'objet. On n'a pas dit que toute la police devait être désarmée. Presque passée inaperçue en direct le soir du débat des 11 candidats sur CNews et BFMTV, le 4 avril dernier, la petite phrase de François Fillon destinée à Philippe Poutou avait ensuite fait le tour du web. Le candidat du NPA a tenté de rattraper cette maladresse lors de la conclusion de l'émission en glissant qu'il était également attristé par cette situation.

Macron devant Le Pen, Fillon et Mélenchon s'accrochent — Présidentielle
Personnellement, mon vote ira à Emmanuel Macron . "Et je veux avoir une pensée pour la famille de la victime", a-t-il dit. Invité à venir avec un objet, le candidat de La France insoumise est venu avec un réveil "car il est temps".

"On a besoin de nos armes, enculé, ordure!" lui auraient lancé des policiers à la sortie du studio, selon le chercheur Julien Salingue, militant en faveur de Philippe Poutou, dans un message relayé par le candidat lui même sur son compte.

Certains policiers doivent être armés dans certaines circonstances. Pour lui, "il y a un racisme d'État et une violence en retour, il faut s'attaquer à ceux qui sont à l'origine du terrorisme", ajoute-t-il.

Macron serait devant Le Pen au premier tour
Compte tenu du resserrement de l'écart entre les candidats dans les enquêtes d'opinion, cette semaine sera cruciale et décisive. Selon les récents sondages de l'institut SOFRES, Emmanuel Macron part favori du premier tour avec 24% des intentions de vote.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL