Philippe Poutou ne sera pas candidat en 2022

Tristan Gaume
Avril 21, 2017

Depuis le début de la campagne, Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, explique sa proposition de désarmer les policiers.

Après le passage de Nicolas Dupont-Aignan, David Pujadas avait interrompu brièvement le cours de l'émission pour avertir les téléspectateurs de cette fusillade.

Lyon renverse le Besiktas — Europa League
La police a évacué la pelouse vers 21h10, permettant 30 minutes plus tard l'entrée des joueurs, puis le début du match vers 21h50. Que s'est-il passé dans le stade? Dans le même temps, dans les tribunes du stade a commencé bagarre de supporters de clubs.

On vt désarmer les policiers car ils agressent les manifs, les jeunes et les #quartierspopulaires.

"On a vu ce qu'il s'est passé lors des manifestations de la loi Travail, il y a des agressions de la police", dénonce-t-il avant d'évoquer "la répression policière dans les quartiers, avec 10 à 15 jeunes qui sont tués sous les coups de la police chaque année". En roue libre, le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) avait accusé de manière virulente le candidat Les Républicains (LR) sur les affaires judiciaires dont il fait l'objet. On n'a pas dit que toute la police devait être désarmée. Presque passée inaperçue en direct le soir du débat des 11 candidats sur CNews et BFMTV, le 4 avril dernier, la petite phrase de François Fillon destinée à Philippe Poutou avait ensuite fait le tour du web. Le candidat du NPA a tenté de rattraper cette maladresse lors de la conclusion de l'émission en glissant qu'il était également attristé par cette situation.

Présidentielle. Macron et Le Pen creusent un peu l'écart
Certains se sont en effet détournés du candidat de la France Insoumise et ont l'intention de voter pour Marine Le Pen. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage .

"On a besoin de nos armes, enculé, ordure!" lui auraient lancé des policiers à la sortie du studio, selon le chercheur Julien Salingue, militant en faveur de Philippe Poutou, dans un message relayé par le candidat lui même sur son compte.

Certains policiers doivent être armés dans certaines circonstances. Pour lui, "il y a un racisme d'État et une violence en retour, il faut s'attaquer à ceux qui sont à l'origine du terrorisme", ajoute-t-il.

Terrorisme. Début du procès de la filière jihadiste de Cannes-Torcy
Dans son entourage apparaît Jérémy Bailly, petit délinquant converti à l'islamisme radical considéré comme "le fidèle lieutenant". L'enquête est rapide: une empreinte retrouvée sur la cuillère de la grenade permet de remonter à Louis-Sidney.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL