Macron, "héritier" de politiques "qui préparent l'arrivée du FN" — Hamon

Elisee Touchard
Avril 21, 2017

François Fillon, lui, mordrait la poussière même contre Jean-Luc Mélenchon et ne gagnerait que contre Marine Le Pen.

Parmi, les petits candidats, c'st encore Nicolas Dupont-Aignan qui tient la corde mais avec seulement 3%. Il est suivi par Philippe Poutou, François Asselineau et Jean Lassalle qui le talonne avec 2% d'intention de vote.

Dernier round télévisé avant le très ouvert match à quatre
Le candidat socialiste met ainsi fin à une baisse quasi continue dans les intentions de vote depuis le moins de février. Il est encore trop tôt pour affirmer que c'est sa stratégie de "retour aux sources" de fin de campagne qui paye.

Avec 22%, Marine Le Pen et Emmanuel Macron devancent Jean-Luc Mélenchon (20%) et François Fillon (19%) dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde publié vendredi. Plus inquiétant pour la candidate du FN, elle a perdu quatre points dans ce sondage depuis la mi-mars. Elle perd également des votes chez les jeunes et les ouvriers au profit de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de "la France insoumise" se lance dans la course en prenant ses distances avec tout parti politique. Des électeurs qui semblent être rentrés chez François Fillon pour ce qui est des sympathisants LR, troublés par les affaires.

"On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de responsabilité dans les massacres chimiques en Syrie, on ne peut pas considérer que (le président russe Vladimir) Poutine peut faire n'importe quoi, on ne peut pas sortir de l'Otan sans que ça ait des conséquences, on ne peut pas mettre en cause ce qui a été la grande construction européenne", a ajouté le président français, faisant allusion à de récentes prises de position du candidat de la France Insoumise.

Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen progressent et consolident leur avance
Après une baisse continue depuis un moi, la candidate du Front national semble réussir à enrayer cette dynamique négative. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5% (+0,5) et Philippe Poutou reste stable avec 1,5%.

Si l'on en juge par sa progression, Jean-Luc Mélenchon fait la meilleure campagne de ces présidentielles. "A droite, François Fillon a enrayé deux mois de chute dans les sondages et tente de récupérer les électeurs qui se sont détournés de lui après sa mise en examen pour détournement de fonds publics". C'est son point de rupture avec la gauche que je représente. Soit sur Benoît Hamon pour sauver le Parti socialiste de la débâcle. Sans parler du taux de participation: il devrait être plus faible qu'en 2012 (78,5%). Jamais une élection présidentielle, pas même celle de 1995, où le duel Chirac-Balladur avait tenu la droite en haleine, n'avait offert une telle situation avec quatre candidats en mesure de se qualifier pour le second tour. Enquête réalisée en ligne les 12 et 13 avril auprès de 1.509 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 927 certaines de voter et exprimant une intention de votes, selon la méthode des quotas.

68% des personnes interrogées se disent certaines d'aller voter le 23 avril, un pourcentage en hausse depuis la précédente enquête (63%), alors que l'abstention s'annonce élevée, tout comme le niveau d'indécision des électeurs.

Mélenchon désormais l'homme politique le plus populaire de France
Concernant le volet de l'Éducation, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron sont au coude à coude concernant la confiance des jeunes (23%).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL