J-3 avant le premier tour — Présidentielle

Tristan Gaume
Апреля 21, 2017

Toujours aux basques du candidat Macron, elle est créditée d'un score honorable, voire assez important pour passer le premier tour.

Avec 19,5 % des intentions de vote dans la dernière vague de l'enquête électorale du centre de recherche de Sciences Po (Cevipof), François Fillon progresse de 2 points par rapport à la précédente étude du tout début avril. A la troisième place, Jean-Luc Mélenchon continue d'engranger: il augmente son capital-confiance de 0,5 point. Un tel pourcentage témoigne d'une hausse de 1,5%, ce qui représente une lueur d'espoir pour toute la droite nettement pessimiste depuis quelques mois.

Lundi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont participé à des rassemblements à Paris et fait la promotion de leur propre vision de la France, qui est radicalement différente.

La baisse des intentions de vote en faveur de François Fillon peut quant à elle s'expliquer par une progression assez forte de la participation potentielle qui implique que des électeurs qui lui sont moins favorables et habituellement plus abstentionnistes viendraient vers les urnes, comme les jeunes ou les ouvriers par exemple.

Part de vote utile et de vote de conviction dans l'électorat des principaux candidats à la présidentielle de 2017.Macron pénalisé? "C'est cette semaine que tout va se jouer", a-t-il lancé, avant d'avertir ses partisans qu'il risquait de lui "manquer une poignée de voix" pour accéder au second tour.

Читайте также: Champs-Elysées: un policier tué, un autre blessé

Les quatre candidats restent donc dans un mouchoir de poche. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes: sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l'interviewé (e) et vote au 1er tour de l'élection présidentielle de 2012 pour les intentions de vote.

Le Figaro relate une "tension maximale dans la dernière ligne droite" avec "quatre candidats dans un mouchoir de poche (.) donc six hypothèses de second tour, d'un duel entre deux radicalismes (Mélenchon/Le Pen) à un match entre deux libéralismes (Macron/Fillon)", explique Guillaume Tabard.

Mais juste derrière eux, deux candidats n'ont pas dit leur dernier mot.

Bruno Retailleau a assuré que la droite était désormais réuni derrière son candidat, malgré l'absence de certains poids lourds dont Nicolas Sarkozy lors des meeting. "Pour avoir une photo de rassemblement, il vaut beaucoup mieux le naturel au caractère beaucoup plus formaté d'un meeting. Nicolas Sarkozy apportera, j'en suis certain, son soutien" a déclaré le sénateur avant d'ajouter: "C'est la semaine du grand rassemblement de la famille politique". Son programme serait donc perçu comme une version améliorée de celui du candidat de Les Républicains.

Le meeting de Marine Le Pen au Zénith a été très brièvement interrompu lundi soir par l'irruption sur scène d'une femme torse nu, immédiatement évacuée par le service d'ordre du Front national. Cet écart à cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle ne semble pas fortuit.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article