FRANCE 2017--Le président bolivien salue la "percée" de Mélenchon

Dominique Dufresne
Avril 21, 2017

Marine Le Pen et Emmanuel Macron restent en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle avec 22% mais sont talonnés par François Fillon (21%), selon le sondage quotidien Opinionway-Orpi pour Les Echos et Radio Classique publié lundi. Il devrait s'exprimer à partir de 16h45 et pendant une heure, après "quelques prises de parole courtes de gens du mouvement, des nouveaux visages issus de la société civile", comme le rapporte son entourage à l'AFP. Le candidat, également attendu au JT de TF1 lundi soir, compte ainsi " lancer la dernière semaine marquée par 1.000 événements par jour dont 163 réunions publiques avec des élus et au moins quatre grands meetings nationaux ": "après Paris lundi, Nantes mercredi, Rouen, Arras et peut-être une autre ville vendredi".

Emmanuel Macron a tenu lundi son plus grand meeting de campagne dans une enceinte sportive parisienne."Dimanche, nous allons gagner, et ce sera le début d'une nouvelle France", a lancé le leader d'En Marche! devant près de 20.000 personnes.

"Dans son allocution à Bercy, Emmanuel Macron veut assumer d'être l'un des seuls candidats à ne pas jouer sur les peurs, les antagonismes, les divisions mais plutôt sur l'unité", insiste un proche de l'ancien ministre de l'Economie.

Présidentielle 2017 : Macron et Le Pen progressent et consolident leur avance
Après une baisse continue depuis un moi, la candidate du Front national semble réussir à enrayer cette dynamique négative. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3,5% (+0,5) et Philippe Poutou reste stable avec 1,5%.

Selon M. Bompard, "il donnera des détails sur comment on organiserait les pouvoirs, quel type de gouvernement, mais aussi sur les premières grandes mesures qui seront mises en place", dans chacune des grandes priorités du programme: la VIe République, l'urgence sociale, la transition écologique et l'international. Jean-Luc Mélenchon, lui, continue sa progression dans l'opinion en gagnant un point supplémentaire, recueillant ainsi 18% des intentions de vote.

Ce "message de rassemblement" sonne comme une réponse indirecte à Marine Le Pen, qui a délivré un de ses discours les plus durs samedi 15 avril à Perpignan.

Sa réunion pourrait être perturbée par des collectifs qui ont dit prévoir plusieurs "actions" avant le meeting. François Fillon, candidat Les Républicains, opère une remontée et se place à un point du duo de tête.

J-3 avant le premier tour — Présidentielle
A la troisième place, Jean-Luc Mélenchon continue d'engranger: il augmente son capital-confiance de 0,5 point. Son programme serait donc perçu comme une version améliorée de celui du candidat de Les Républicains.

M. Fillon avait largement occupé le terrain durant le week-end pascal en s'adressant à l'électorat catholique, notamment en se rendant samedi au Puy-en-Velay (Haute-Loire), haut-lieu du catholicisme français.

Jean-Luc Mélenchon, vent dans le dos, voudra capitaliser sur ce temps fort pour troubler encore davantage la bataille pour le deuxième tour. Estrosi sifflé. à Nice Le président de la région Paca a été sifflé lors de son discours prononcé avant celui de François Fillon à Nice. Il compte à nouveau créer l'événement mardi, avec un meeting à Dijon (centre) répliqué par hologramme dans six villes. Benoît Hamon, loin du quatuor de tête, perd un point (8%).

Au jeu des pronostics, le vice-président du Front national Florian Philippot ne croit "pas du tout" à la présence de Jean-Luc Mélenchon au second tour, a-t-il dit lundi 17 avril sur CNews.

Syrie : l'attentat près d'Alep a finalement fait au moins 112 morts
Quelques heures après l'attaque, les convois de personnes évacuées avaient repris la route pour rejoindre leur destination finale. Il n'était pas clair si l'opération d'évacuation qui concerne d'autres milliers de personnes se poursuivrait dans l'immédiat.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL