Présidentielle: Macron et Le Pen toujours en tête des intentions de vote

Olivia Lacan
Avril 20, 2017

Par tirage au sort, les candidats, interviewés par les journalistes David Pujadas et Léa Salamé, se succéderont ainsi: Jean-Luc Mélenchon (20H00), Nathalie Arthaud (20H15), Marine Le Pen (20H30), François Asselineau (20H45), Benoît Hamon (21H00), Nicolas Dupont-Aignan (21H15), Philippe Poutou (21H30), Emmanuel Macron (21H45), Jacques Cheminade (22H00), Jean Lassalle (22H15) et François Fillon (22H30).

A trois jours du premier tour de l'élection présidentielle, les pronostics sont toujours très serrés avec toutefois moins d'incertitude quant au choix des électeurs français puisque 85% des sondés ayant l'intention de voter François Fillon ne comptent plus changer d'avis (+6 en deux semaines) et 84% parmi les électeurs de Marine Le Pen (+4 en deux semaines).

Un débat, "ce n'est pas de ça dont les citoyens ont besoin". "On ne va pas aller vers la politique spectacle" mais "une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a-t-il affirmé.

Le Real qualifié au bout du suspense — Ligue des champions
De quoi continuer à empiler les buts , pour aller plus loin, beaucoup plus loin que la barre des 100. Au passage, " CR7 " a distancé son grand rival barcelonais Lionel Messi (94 buts ).

Des thèmes imposés et une "carte blanche". Seuls les électeurs de Benoît Hamon restent largement indécis (62%, -1 point), hésitant avec un vote en faveur de l'un des candidats apparaissant - à leurs yeux - les mieux placés pour accéder au second tour, principalement Jean-Luc Mélenchon ou Emmanuel Macron.

Trois émissions télévisées inédites dans l'histoire électorale française, qui se contentait depuis 1974 d'un débat avant le second tour, qui doit avoir lieu cette année le 3 mai.

Mardi encore, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'était inquiété de "l'absence de confirmation explicite" de la présence de l'ensemble des candidats sur France 2. "On ne s'est jamais dérobés". "Pour une prochaine fois, laissez la dernière semaine aux équipes de campagne". En effet, radios et télévisions ne pourront plus parler des déplacements électoraux du vendredi passé minuit.

Monaco était pressé, la Juve contient le Barça
Ce sera l'occasion de se concentrer sur la Liga qui pour le moment n'est pas encore perdue, malgré le Real Madrid toujours leader. Des huit tentatives catalanes, une seule a trouvé le cadre, une frappe de Messi repoussée par le gardien Gianluigi Buffon (31e).

Vu ce timing et le degré d'incertitude si près du scrutin, l'enjeu de l'émission, également diffusée sur France Inter et à la télévision par TV5 Monde et franceinfo, s'annonce considérable. 72% des personnes sondées sont certaines d'aller voter dimanche.

Deux nouveaux membres du gouvernement rejoignent les rangs d'Emmanuel Macron. Enfin, parmi les sympathisants du Parti socialiste, une majorité relative privilégie toujours Emmanuel Macron (39%, soit -4 points), mais une part de plus en plus importante choisit Jean-Luc Mélenchon (25%, soit +7 points), au détriment du candidat désigné par la " Belle Alliance Populaire " (27%, -4 points).

En revanche, Marine Le Pen ne croit "pas du tout" à une qualification de Jean-Luc Mélenchon, dont le public est, selon elle, "le même qu'il y a cinq ans". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Le Japon appelle à une solution "pacifique" à la crise nord-coréenne
Mais la Chine juge qu'il s'agit de "la seule option réalisable" et met Washington au défi d'avancer "une meilleure proposition". Une " provocation " pour le régime nord-coréen, qui a promis, de répondre à cet envoi qualifié d' "insensé ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL