Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon et ses hologrammes

Olivia Lacan
Avril 20, 2017

A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle, les candidats font campagne mercredi dans un climat alourdi par la menace terroriste, avec des visites de terrain pour Jean-Luc Mélenchon et François Fillon et de grandes réunions publiques pour Emmanuel Macron, Marine Le Pen ou Benoît Hamon.

Le leader de La France insoumise a réalisé une percée fulgurante dans les enquêtes d'opinion. "Le contexte est différent ", répète son équipe de campagne. Aujourd'hui, la logique s'est inversée. Dans un clip de plus de 7 minutes, sont exposées les mesures de Jean-Luc Mélenchon qui auront changé la vie des Français.

Trois candidats à l'élection présidentielle en deux jours — Nantes
Malgré ses difficultés, François Fillon espère toujours créer la surprise, comme lors de la primaire de la droite. Il a largement occupé le terrain durant le week-end pascal en s'adressant à l'électorat chrétien et conservateur.

À ce changement de contexte s'ajoute un changement de méthode.

France 2 avait pourtant assuré, dans un communiqué diffusé plus tôt mardi matin à l'issue d'une réunion avec les représentants des 11 candidats, que son émission politique avait déjà obtenu l'accord de tous les candidats à la présidentielle. Du moins sa copie. "J'entends ou je lis qu'on me dépeint comme quelqu'un d'ultra-extrême gauche". Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) réunit ses partisans à Aubervilliers et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) à Lille.

Sécurité renforcée à Monaco avant le match contre Dortmund — Ligue des Champions
Dans le petit stade Louis-II (18.500 places), les 3.000 supporters de Dortmund attendus ont l'intention de se faire entendre. Les joueurs et l'entraîneur, Thomas Tuchel , racontent depuis que jouer au football est une excellente thérapie.

Mais si la forme a changé, le fond reste le même. La soirée de mardi devrait notamment permettre à Jean-Luc Mélenchon de s'exprimer devant près de 30 000 personnes.

A la veille de son meeting mercredi sur la place de la République à Paris, Benoît Hamon a dénoncé "l'OPA sur l'Elysée" que tente, dit-il, Emmanuel Macron, moquant au passage la capacité du candidat du mouvement En Marche! à "s'adapter à l'auditoire" qu'il a devant lui.

Mélenchon en meeting: "je trouve qu'il a vraiment l'envergure d'un président"
Benoît Hamon, pris en étau entre Emmanuel Macron et le leader des Insoumis, a dévissé dans les sondages. A la troisième place, Jean-Luc Mélenchon continue d'engranger , augmentant de 0,5 point.

Marine Le Pen et François Fillon sont également visés sur la crédibilité de leurs propositions en matière de sécurité, tandis que sur les questions diplomatiques, il voit chez les candidats un "même mélange de fascination à l'égard de l'autocratie, de complaisance à l'égard du régime syrien" et "de remise en cause des alliances contractées par la France en vue d'assurer sa sécurité". Comme il le théorise volontiers, la technicité doit pouvoir se mettre au service de son allocation.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL