Monte-Carlo: Andy Murray s'impose pour son retour

Margot Aubert
Avril 20, 2017

Intouchable lors du premier set, Rafael Nadal a ensuite souffert pour écarter le Britannique Kyle Edmund (6-0, 5-7, 6-3) mercredi 19 avril lors de son entrée en lice au Masters 1000 de Monte-Carlo, où il vise un dixième trophée.

C'était le premier match de Murray depuis sa défaite aux mains du Canadien Vasek Pospisil à Indian Wells le 12 mars. Sur le papier, Muller et son jeu à l'ancienne ne faisaient pas le poids contre le champion de Wimbledon (2016 et 2013) et de l'US Open (2012), devenu l'un des tout meilleurs joueurs sur l'ocre, comme sa présence en finale à Roland-Garros l'an passé l'a démontré.

Ligue 1: Le PSG a joué avec le feu
Un montant dérisoire dont pourraient profiter ses courtisans, que l'on trouve aujourd'hui en Espagne et en Angleterre. Déjà tout proche d'un départ du PSG l'été dernier, Blaise Matuidi pourrait franchir le pas en fin de saison.

Il a su élever son niveau de jeu et pris confiance alors que Nadal éprouvait des difficultés à jouer long.

La blessure au coude droit de Murray l'a contraint à se retirer de l'Omnium de Miami le mois dernier, et il a également raté le récent duel du Royaume-Uni contre la France en quarts de finale de la Coupe Davis. Le Catalan n'a pas eu à puiser dans ses réserves contre l'Argentin Carlos Berlocq (6-2, 6-2) et sera frais.

Man Utd : Mourinho lance un avertissement à Martial
En revanche, le Special One n'est pas franchement connu pour cultiver la patience. Avec Zlatan Ibrahimovic et Paul Pogba, José Mourinho a été gâté.

Stan Wawrinka (lauréat de l'édition 2014) a, lui, dû batailler plus longuement sous le soleil pour se sortir du piège tendu par Jiri Vesely (6-2, 4-6, 6-2), bourreau de Novak Djokovic au 2e tour l'an passé.

Après l'élimination au deuxième tour de Jérémy Chardy, impuissant contre le Croate Marin Cilic (6-3, 6-0), il ne restait que deux représentants français: Adrian Mannarino, déjà qualifié pour les huitièmes de finale, et Lucas Pouille qui le croisera s'il domine l'Italien Paolo Lorenzi dans l'après-midi.

Macron et Le Pen restent en tête — Sondage
Avec 23% des intentions de vote, le candidat d'En marche! reste le favori du premier tour mais il accuse 2 points de recul. Ces résultats sont quasiment identiques à ceux de 2012, avec un léger progrès du vote utile en 2017 (+2%).

Après un départ difficile, le Tchèque Tomas Berdych a quant à lui vaincu la résistance du vétéran allemand Tommy Haas, 39 ans, pour l'emporter en trois manches de 3-6, 6-1, 6-4.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL