Macron et Le Pen restent en tête, Mélenchon troisième selon les sondages

Tristan Gaume
Апреля 20, 2017

Ainsi le candidat de l'En Avant reste le favori malgré un recul de -2%.

Tout juste, dit-il dans les colonnes du Point faire 'confiance à l'intelligence des Français qui veulent qu'une action nouvelle se construise à partir de ce que j'ai fait', une définition qui va comme un gant au leader d'En Marche! même s'il considère que son ascension est d'abord le fruit d'un 'concours de circonstances'.

" J'ai de toute façon toujours vécu avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête".

À la veille de l'élection présidentielle, un sondage Ifop pour Atlantico.fr s'intéresse aux ressorts du choix des électeurs en distinguant notamment vote utile et vote de conviction. Jean-Luc Mélenchon apparaît en revanche en retrait chez les ouvriers (revenus pour certains vers la candidate du Front national) et pourrait pâtir d'une mobilisation moindre de sa base électorale traditionnelle.

Quant à la sûreté du choix, elle s'est nettement consolidée depuis le début du mois d'avril (72 %, en hausse de 8 points).

Читайте также: Ligue 1: Le PSG a joué avec le feu

Mais entre-temps, Jean-Luc Mélenchon a poursuivi son ascension dans les sondages. En fin de liste, Nicolas Dupont-Aignan, le souverainiste es crédité de 3 % restant stable, Jean Lassalle et Philippe Poutou (2 %), Nathalie Arthaud 1 % +1), François Asselineau (1% -1) et Jacques Cheminade 0%). De ce fait il demeure un candidat sérieux et se maintient dans le quatuor de départ pressenti pour s'installer à l'Elysée au soir du 21 mai 2017. 23 février. François Bayrou renonce à se présenter et annonce son soutien à Emmanuel Macron. En effet selon toujours les sondages, un hypothétique deuxième tour avec Marine Le Pen le verrait remporter la présidentielle avec 61% des voix. Face à François Fillon l'écart serait encore plus important avec 65% des intentions de vote et face à Jean-Luc Mélenchon il remporterait l'élection avec 57%. Ainsi, ceux-ci auront pour mission de départager les 11 candidats à la présidentielle.

Après avoir tracté tout le week-end en banlieue parisienne, elle a participé lundi à la réunion publique du candidat centriste à palais Bercy, plus grande salle de Paris, dans la dernière ligne droite du premier tour, le 23 avril.

De passage dans le sud de la France, François Fillon a pour sa part tenté de se démarquer de ses adversaires sur le plan de la sécurité dans la foulée de l'attentat de Nice qui a fait 86 victimes l'été dernier.

'Cette campagne sent mauvais', aurait ainsi confié le président en privé, redoutant un second tour Marine Le Pen/Jean-Luc Mélenchon, ajoute Le Monde.

François Fillon (Les Républicains) et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) suivent derrière à égalité avec 19,5% d'intentions de vote, gagnant tous les deux un demi-point par rapport à la précédente enquête.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article