Ligue 1: Le PSG a joué avec le feu

Margot Aubert
Avril 20, 2017

Déjà tout proche d'un départ du PSG l'été dernier, Blaise Matuidi pourrait franchir le pas en fin de saison.

Pourtant qui aurait pu croire à un tel final insoutenable pour le PSG au vu de l'équipe bis alignée par Philippe Hinschberger (voir plus bas) ou de l'énorme première période du dauphin de L1. L'ogre parisien l'a remporté 3-2 sur la pelouse de Saint-Symphorien et rejoint le leader Monaco. Le PSG, qui menait 2-0 à la pause, s'est fait rejoindre à 2-2, a failli encaisser un 3e but, avant de le marquer à la 93e minute.

Quake Champions révèle Galena
Galena a grandi dans l'Oniris et connaît parfaitement ce monde brutal et sanglant dans lequel les autres Champions évoluent. A moins que ce ne soit une recharge plus rapide de la compétence active lorsqu'elle récupère une bulle de santé.

Alors que le PSG semblait se diriger vers un tranquille succès après des buts de Cavani (33) et Matuidi (36), les Messins avaient réussi un improbable retour grâce à Jouffre (78) et Diabaté (88).

Le PSG est plus que jamais en course pour conserver son titre de champion? Cela fait encore trois buts encaissés. "On a pas perdu les pédales mais on est tombé dans une certaine suffisance". On a montré qu'on avait une belle force de caractère et un bon collectif. Jusqu'à la dernière seconde, on n'a pas lâché prise. Un montant dérisoire dont pourraient profiter ses courtisans, que l'on trouve aujourd'hui en Espagne et en Angleterre. Son doublé lors du match en retard contre Metz mardi soir et surtout son but au bout du temps additionnel pourraient bien valoir très cher dans le sprint pour le titre face à Monaco. Il faut faire attention à ça, parce que les équipes qui jouent pour se maintenir ne lâchent rien. Celui, conquérant et serein, du match aller de Ligue des champions face au FC Barcelone, qu'il a affiché de façon magistrale le temps de la première mi-temps à Metz hier (2-0, 11 tirs à 1, 87 % de possession). Par moments, on n'a pas fait ce qu'il fallait.

Dernière semaine de campagne avant le premier tour, demandez le programme — Présidentielle
Un meeting qui pourrait être perturbé par des collectifs qui ont dit prévoir plusieurs "actions" aux abords du site. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon ont, quant à eux, opté pour des visites de terrain.

Paris, qui enregistre sa septième victoire consécutive en championnat, possède désormais 77 points.

A Toulouse, Hamon dénonce "l'OPA sur l'Elysée" de Macron
Le terme "enfants" a d'ailleurs été utilisé à 377 reprises ces derniers mois par les candidats à cette élection présidentielle. A la peine dans les sondages, où il est désormais relégué à la cinquième place, dix points derrière Jean-Luc Mélenchon, M.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL