Incidents OL-Besiktas : deux stadiers gravement touchés lors de la rencontre

Margot Aubert
Avril 20, 2017

Parallèlement, des bagarres ont opposé des fans des deux équipes dans les tribunes.

Le club turc a clairement pointé du doigt l'Olympique Lyonnais au lendemain des graves débordements qui ont eu lieu au Parc OL jeudi. Le président de l'OL Jean-Michel Aulas a alors pris le micro du kop pour s'adresser aux supporters lyonnais. "La priorité du club qui reçoit doit être de faire en sorte que la rencontre se déroule dans des conditions de sécurité (...) Il s'en est fallu de peu pour qu'un lynchage se produise en plein cœur de l'Europe (...) Ils (les hooligans lyonnais, NDLR) ont attaqué avec des barres de fer, sans faire de distinction (entre adultes et) enfants".

Sondage. Macron en tête devant Le Pen, Mélenchon devance Fillon
J'en suis convaincue", ajoute-t-elle en indiquant qu'un second tour face à Emmanuel Macron aurait sa préférence. Le sondage a été réalisé les 14 et 15 avril par internet et par téléphone.

"Je ne sais pas ce qu'il faut faire, jouer à huis clos ou ailleurs mais ce serait très dangereux pour nous d'affronter cet adversaire avec les mêmes supporters que ce soir". "Ils ont forcé le contrôle et au vu du profil de ces supporters, nous n'avons pas réussi à les contenir", a-t-elle admis. Un important cordon de CRS et de gendarmes mobiles s'est alors déployé pour réglementer les accès du stade et faire rentrer séparément supporteurs turcs et lyonnais.

La police a eu recours aux gaz lacrymogènes. Un long cortège de supporteurs lyonnais, certains cagoulés et lançant des fumigènes, a afflué vers la rampe d'accès du virage nord du stade. Quelque 15.000 à 20.000 supporters turcs, pour la plupart venus de France ou de pays voisins, étaient disséminés au milieu des 35.000 spectateurs lyonnais, en plus des 3.000 Stambouliotes installés dans le parcage visiteurs.

Projet d'attentat déjoué contre François Fillon — France
Qu'ont trouvé les enquêteurs lors des perquisitions? " Des opérations de sécurisation et de déminage sont toujours en cours ". Tous 2 avaient l'intention de passer à l'acte dans "les tout prochains jours " assure Matthias Fekl, ministre de l'intérieur.

DébatL'OL est-il responsable des violences commises dans son stade avant le match face au Besiktas? Ils ont brisé deux portes vitrées du magasin et mis la boutique sens dessus dessous.

"Le club français accuse les supporters du club turc d'être à l'origine des violences". Un millier d'agents, parmi lesquels des turcophones, étaient également prévus pour assurer la sécurité autour de la rencontre.

Bastia - OL : match définitivement arrêté après de nouveaux incidents
Partout en Europe, et surtout en France, ce Bastia-OL arrêté à la mi-temps restera comme le match de la honte du week-end passé. Le protocole pour le début de match s'est ré-enclenché. "Ce sont des images qui n'ont pas le droit de salir ce football ".

Ces scènes ont évidemment été néfastes pour les images respectives des deux clubs.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL