Erdogan se moque de l'avis des Européens

Elisa Mosse
Avril 20, 2017

Le principal parti d'opposition en Turquie, le CHP, va présenter mardi au Haut-Conseil électoral (YSK) une demande d'annulation du référendum sur le renforcement des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan, remporté de peu par ce dernier dimanche.

Une mission commune d'observateurs de l'OSCE et du Conseil de l'Europe a estimé lundi que le scrutin n'avait pas été "à la hauteur des critères" européens, et souligné que la campagne s'était déroulée dans des conditions inéquitables favorisant le camp du oui.

Prenant la parole devant ses partisans à l'aéroport d'Ankara après son retour d'Istanbul, le Président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdoğan a déclaré qu'en tant que république présidentielle la Turquie gagnerait encore plus en puissance. L'opposition y a vu une manoeuvre rendant possibles des fraudes.

C'est un message fort que vient de faire passer Trump en congratulant son homologue turc: Erdogan et le président américain restent sur la même longueur d'onde, diplomatiquement parlant et continueront d'entretenir de bons rapports, suite au référendum qui vient de se tenir en Turquie.

Le Real en demi-finale — Ligue des champions
Ce triplé permet à Ronaldo de cumuler sept buts dans la compétition cette saison. "Je pense qu'il est hors-catégorie". Battu 1-2 à l'aller, le Bayern disputa une première période plutôt prudente malgré quelques occasions franches.

En cause, la décision du YSK de considérer comme valides les bulletins non marqués du sceau officiel des autorités électorales.

Les deux principaux partis de l'opposition turque, le CHP (social-démocrate) et le HDP (prokurde), sont allés plus loin et ont dénoncé des "manipulations" pendant le scrutin et annoncé leur intention de demander le recomptage des voix.

"Des modifications tardives dans la procédure de comptage (des voix) ont supprimé un important garde-fou" contre les fraudes, a affirmé M. Preda de l'APCE.

"Ils nous font attendre à la porte de l'Union européenne depuis 54 ans, n'est-ce pas? (.) Nous pourrons aller au-devant de notre peuple, et nous obéirons à sa décision", a lancé M. Erdogan lors de ce discours virulent au palais présidentiel. Si l'opposition soutient le rétablissement de la peine capitale, " alors j'approuverai", a-t-il affirmé, si elle ne le soutient pas, " alors nous organiserons un nouveau référendum ".

Des dizaines retrouvés dans les cheveux d'enfants — Perturbateurs endocriniens
La plupart de ces substances issues de la combustion classées PE potentiels sont possiblement cancérigènes. En moyenne 34 produits ont été détectés et quantifiés chez ces enfants, poursuit le magazine .

Avec cette victoire, M. Erdogan, qui a échappé à une tentative de putsch le 15 juillet 2016, pourrait en théorie rester à la tête de l'Etat jusqu'en 2029.

Mais à Istanbul, au moins 2.000 personnes sont descendues dans les rues lundi soir pour contester le résultat du référendum, scandant "côte-à-côte contre le fascisme". Il a occupé le poste de chef du gouvernement entre 2003 et 2014, avant d'être élu président. "La volonté de la nation s'est (exprimée) librement dans les urnes, cette affaire est terminée", a déclaré le chef du gouvernement.

Dans la soirée, le Conseil national de sécurité turc a approuvé la prolongation de l'état d'urgence, pour la troisième fois depuis son entrée en vigueur après le putsch avorté de juillet.

Aucun commentaire sur ces arrestations n'a pu être obtenu de source policière dans l'immédiat.

Germain plie l'affaire... 22 secondes après son entrée — Monaco-Dortmund
Ce qui n'a pas empêché les joueurs du Borussia d'être coincés dans leur bus une vingtaine de minutes pour raisons de sécurité. Sa passe déviée a été exploitée par Germain , sur son premier ballon, 23 secondes après son entrée (81e).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL