Bastia - OL : match définitivement arrêté après de nouveaux incidents

Olivia Lacan
Avril 20, 2017

BASTIA, 16 avr 2017 (AFP) - Des supporters bastiais ont pénétrés sur la pelouse du stade Armand-Cesari de Furiani pour s'en prendre aux joueurs de l'Olympique Lyonnais qui s'échauffaient avant le match de la 33e journée de L1 contre Bastia, a constaté dimanche un photographe de l'AFP.

"Suite au nouvel incident intervenu à la fin de la première période, la LFP a décidé d'arrêter définitivement la rencontre SC Bastia / Olympique Lyonnais". Une enquête a été ouverte dimanche et a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

Incidents Bastia-Lyon : trois joueurs ont porté plainte, une enquête ouverte
Cette fois-ci, Amaury Delerue, l'arbitre, décide de ne pas reprendre la partie. Selon France 3 Corse, Jean-Michel Aulas serait également visé par une plainte.

Vers 17h30, une réunion avait été organisée entre les deux capitaines, le Lyonnais Maxime Gonalons et le Bastiais Yannick Cahuzac, les deux présidents de clubs Pierre-Marie Geronimi et Jean-Michel Aulas, l'arbitre de la rencontre Amaury Delerue, le délégué de la Ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture, a constaté un journaliste de l'AFP.

Partout en Europe, et surtout en France, ce Bastia-OL arrêté à la mi-temps restera comme le match de la honte du week-end passé. Elle a rapidement dégénéré en de nouvelles échauffourées qui ont duré moins d'une minute. Le protocole pour le début de match s'est ré-enclenché.

Sondage : Fillon et Mélenchon se rapprochent de Macron et Le Pen
Le Huffington Post rapporte que "l'équipe de François Fillon avait été avertie de risques avérés" la semaine dernière. Ces résultats sont quasiment identiques à ceux de 2012, avec un léger progrès du vote utile en 2017 (+2%).

"Ce sont des images qui n'ont pas le droit de salir ce football".

Le contexte est explosif depuis plusieurs semaines à Bastia, où des groupes de supporters réclament la démission des dirigeants du club lanterne rouge de Ligue 1.

Référendum turc: les recours de l'opposition rejetés
Mais du même souffle il a dénoncé les appels aux manifestations lancés par ces derniers. Le Haut-Conseil électoral turc a confirmé la décision rendue à 10 voix contre une.

Le Sporting Club de Bastia réunit, d'ores et déjà, tous les éléments nécessaires afin de prendre les mesures fortes et adéquates qui s'imposent suite à ces incidents. A cette aune, ses joueurs risquent de craindre pour leur sécurité jeudi en Turquie.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL