Bastia : les révélations du procureur

Margot Aubert
Avril 20, 2017

D'où le premier envahissement du terrain et le coup d'envoi retardé de 50 minutes, avec l'avertissement du speaker au sujet d'éventuels nouveaux débordements.

Europe 1 en chute libre, record absolu de France Inter — Audiences radio
Sur France Info, la matinale de Fabienne Sintès progresse de 185.000 en un an, soit une moyenne de 2.1 millions d'auditeurs. MEDIZ Globalement, l'audience des antennes musicales a nettement reculé à 38,2 % (-2,3 pt), au profit des généralistes...

Pas de quoi empêcher le deuxième débordement, cette fois provoqué par un dirigeant bastiais qui s'en est pris au gardien Anthony Lopes à la mi-temps. Ce qui s'est effectivement passé.

Arrestation du magnat indien Vijay Mallya à Londres
Après avoir réussi à échapper pendant plus d'un an à la justice indienne, Vijay Mallya a finalement été rattrapé à Londres. Vijay Mallya, le copropriétaire de l'écurie Force India, a été placé sous mandat d'arrêt par Scotland Yard ce matin.

"Là, ce qui a dépassé l'entendement, c'est que la sécurité, en particulier le directeur de la sécurité de Bastia, a frappé lui-même Anthony Lopes". Le haut-magistrat a décidé d'ouvrir une enquête pour "violences".

Kanté encore dans le onze — Equipe de l'année
Le syndicat des footballeurs professionnels (PFA) a dévoilé l'équipe-type de la saison 2016-2017. Sadio Mané (Liverpool) et Romelu Lukaku (Everton) la complètent.

"Anthony Lopes, Mathieu Gorgelin, Jean-Philippe Mateta ont porté plainte contre X pour violence en réunion dans une enceinte sportive", a déclaré à l'AFP le procureur de la république de Bastia Nicolas Bessone, confirmant une information de RMC Sport. Une situation qui a poussé certains d'entre eux à déposer plainte, lundi 17 avril. "Deux autres stadiers ont frappé des joueurs", a accusé le président de Lyon, précisant avoir déposé plainte contre le directeur de la sécurité du SCB. De son côté, le responsable de la sécurité de Bastia, Anthony Agostini, a annoncé qu'il allait porter plainte contre Jean Michel Aulas, le président lyonnais, pour "dénonciation calomnieuse". Le SC Bastia, déjà dernier de Ligue 1, pourrait aussi se voir retirer des points au classement. Bessone a indiqué que l'enquête était en cours et qu'aucune interpellation n'avait eu lieu à ce stade.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL