Bastia : les révélations du procureur

Margot Aubert
Avril 20, 2017

D'où le premier envahissement du terrain et le coup d'envoi retardé de 50 minutes, avec l'avertissement du speaker au sujet d'éventuels nouveaux débordements.

Attaque meurtrière contre l'armée au Mali, des "terroristes" neutralisés
C'est donc Barkhane qui a pris le relais pour traquer les terroristes , tandis que l'ONU s'est chargé des évacuations médicales. Au Mali cinq militaires auraient été tues dans une attaque attribuée à un groupe djihadiste.

Pas de quoi empêcher le deuxième débordement, cette fois provoqué par un dirigeant bastiais qui s'en est pris au gardien Anthony Lopes à la mi-temps. Ce qui s'est effectivement passé.

Le principal parti d'opposition va demander l'annulation du référendum — Turquie
Paris a averti lundi qu'une telle mesure provoquerait une "rupture" avec l'Europe. Le score serré du scrutin de dimanche traduit les divisions de la société turque.

"Là, ce qui a dépassé l'entendement, c'est que la sécurité, en particulier le directeur de la sécurité de Bastia, a frappé lui-même Anthony Lopes". Le haut-magistrat a décidé d'ouvrir une enquête pour "violences".

Des dizaines retrouvés dans les cheveux d'enfants — Perturbateurs endocriniens
La plupart de ces substances issues de la combustion classées PE potentiels sont possiblement cancérigènes. En moyenne 34 produits ont été détectés et quantifiés chez ces enfants, poursuit le magazine .

"Anthony Lopes, Mathieu Gorgelin, Jean-Philippe Mateta ont porté plainte contre X pour violence en réunion dans une enceinte sportive", a déclaré à l'AFP le procureur de la république de Bastia Nicolas Bessone, confirmant une information de RMC Sport. Une situation qui a poussé certains d'entre eux à déposer plainte, lundi 17 avril. "Deux autres stadiers ont frappé des joueurs", a accusé le président de Lyon, précisant avoir déposé plainte contre le directeur de la sécurité du SCB. De son côté, le responsable de la sécurité de Bastia, Anthony Agostini, a annoncé qu'il allait porter plainte contre Jean Michel Aulas, le président lyonnais, pour "dénonciation calomnieuse". Le SC Bastia, déjà dernier de Ligue 1, pourrait aussi se voir retirer des points au classement. Bessone a indiqué que l'enquête était en cours et qu'aucune interpellation n'avait eu lieu à ce stade.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL