"Anthony Lopes et certains Lyonnais sont régulièrement provocateurs" — Riolo

Margot Aubert
Avril 20, 2017

Mais le milieu des Gones n'a pas "souhaité porter plainte".

Bayern Munich : Manuel Neuer ne rejouera plus cette saison
Il est toujours là dans les rendez-vous clés, importants, il est toujours présent. Le tirage au sort des demi-finales est prévu vendredi à 12h à Nyon.

Les événements ont dérapé à Bastia dimanche. C'est là que quatre joueurs Anthony Lopes, Jean-Philippe Mateta, Mathieu Gorgelin et Jordan Ferri, ont été entendus avant leur décollage par des inspecteurs.

Meeting de Jean-Luc Mélenchon ce mardi soir à Dijon
Jean-Luc Mélenchon avait d'ailleurs déjà utilisé cette technique lors d'un meeting le 5 février dernier. Même tonalité pour son directeur de campagne, Manuel Bompard, interrogé par Ouest-France.

Le dirigeant rhodanien a également pointé du doigt le comportement du responsable de la sécurité du Sporting, déclencheur selon lui des bagarres: "Les images de la deuxième altercation montrent que celui qui en est à l'origine est le responsable de la sécurité qui s'était engagé à contenir les incidents". On a vu des stadiers frapper nos joueurs! Les incidents se sont déroulés vers la fin de l'échauffement, avant le match, et à la mi-temps de la rencontre, qui avait pris près d'une heure de retard.

" On s'est fait baiser ! " — Rummenigge furieux
L'UEFA essaye, mais je crois qu'il est temps d'installer la vidéo. "Il y a trop d'erreurs en ce moment". La "Juve" a de son côté écoeuré le Camp Nou et le FC Barcelone mercredi, dans un tout autre registre.

Après avoir vécu une drôle de soirée jeudi dernier face à Besiktas, Jean-Michel Aulas a connu la même chose ce dimanche face à Bastia. Une information confirmée à la RMC Sport par Nicolas Bessone, procureur de la République à Bastia. Le procureur de Bastia, que j'avais fait venir, a pris nos plaintes pour coups et blessures. C'est en effet ce que l'on peut retrouver dans la vidéo ci-dessous, tournée dans les vestiaires du stade. "Ce qui a dépassé l'entendement, c'est que le directeur de la sécurité de Bastia a frappé lui-même Anthony Lopes". "Je confirme la plainte pour dénonciation calomnieuse. Je ne peux pas laisser passer ça", a-t-il confié à la radio RMC. Résultat, les faits se sont reproduits à la mi-temps. Il a insulté quelqu'un de ma famille et a tenté de me mettre un coup de poing. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace "Ajouter un commentaire" ...

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL