Présidentielle 2017: Macron confirme sa place de numéro un

Elisee Touchard
Avril 19, 2017

A quatre jours du premier tour de l'élection présidentielle, les écarts se réduisent entre les quatre premiers candidats. De nombreuses valeurs, traditionnellement considérées comme "défensives " ont également fait partie des plus fortes baisses comme Carrefour (-4,20%) ou Sanofi (-2,40%). Si Emmanuel Macron et Marine Le Pen restent en tête, selon le dernier sondage du centre de recherche de Sciences Po (Cevipof) réalisé les 16 et 17 avril, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon les talonnent en effet de plus en plus. Les enquêtes montrent un plus faible taux de de participation que les précédentes Présidentielles, ce qui pourrait favoriser Le Pen.

L'agence Reuters rapportait également mardi que "les responsables de la stratégie actions de JPMorgan disent (...) privilégier toujours le scénario d'une victoire finale d'Emmanuel Macron mais notent que la course est devenue plus serrée avec la percée dans les sondages de Jean-Luc Mélenchon, donné à hauteur de François Fillon juste derrière le duo de tête ".

Aujourd'hui la dynamique de campagne reposerait sur une logique de vote utile, c'est-à-dire un vote stratégique pur dont Emmanuel Macron serait le principal bénéficiaire. En revanche, la candidate frontiste perd un point et se retrouve à 23% des intentions de vote. Dans l'actualité, rien ne peut expliquer la lente chute de Marine Le Pen dans les sondages.

Noyade : Près de 4 décès par jour lors de l'été 2015
Les enfants au contraire périssent plus souvent en piscine privée en raison d'un manque de surveillance des adultes. Chez les adultes, les chutes ou les problèmes de santé font partie des premières causes de noyade.

A l'inverse, Emmanuel Macron et François Fillon souhaitent la renforcer, avec des réserves pour le candidat des Républicains quant à son élargissement. Rappelons-nous que le 21 avril 2002, date qui hante l'esprit de toutes les équipes de campagne, près de 10 % des électeurs avaient voté pour le candidat le plus proche de leurs préférences idéologiques, même s'il était jugé moins crédible pour atteindre le second tour. Jean-Luc Mélenchon a également un "très grand talent d'orateur" qui s'est notamment illustré lors des débats télévisés, souligne M. Cheurfa.

Le candidat de la France Insoumise qui tenait mardi soir un meeting à sept endroits différents grâce à l'hologramme continue de s'imposer. Nathalie Arthaud est créditée de 0,5 % des intentions de vote (-0,5), comme François Asselineau (-0,5) et Jean Lassalle.

M. Cheurfa a rappelé qu'il y avait un "troisième tour" à l'élection présidentielle: les élections législatives qui suivent en juin.

Zidane évoque le retour contre le Bayern Munich — Real Madrid
La part des buts de ces trois-là est passée de 70% la saison passée à 39% cette saison. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son équipe est plutôt bien partie.

Cela signifie qu'on ne peut pas compter sur un éventuel report de voix miraculeux au dernier moment.

Le socialiste Benoît Hamon est crédité de 8% des intentions de vote (-2).

Bayern Munich : Lewandowski sera présent contre le Real Madrid
Les Madrilènes alors en souffrance, ont réagi en seconde période avec une égalisation rapide de Cristiano Ronaldo (47e). Le club espagnol reste, en effet, sur deux finales en 2014 et 2016, à chaque fois perdues face au Real .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL