"Marine Le Pen a toujours les mêmes obsessions, l'islam et l'immigration" — Hamon

Olivia Lacan
Avril 19, 2017

Marine Le Pen, plus aussi sûre qu'auparavant de figurer au second tour de la présidentielle, espère galvaniser ses troupes mercredi à Marseille avec un dernier grand meeting sous haute sécurité au lendemain de l'arrestation dans la ville de deux hommes soupçonnés d'avoir projeté un attentat contre la campagne.

Derrière les deux favoris, François Fillon enregistre une progression de 1,5 point avec 18,5% des voix: le candidat les Républicains repasse ainsi - de peu - devant Jean-Luc Mélenchon. A noter qu'Emmanuel Macron, très présent sur Twitter, suscite encore cette semaine des réactions modérées sur Facebook. La candidate du Front national réaliserait son meilleur résultat face à François Fillon en obtenant 45% des intentions de votes. Si véritablement la défaite de la gauche était la priorité de la droite, on ne comprend pas pourquoi les ténors de la droite n'hésitent pas à jurer qu'en cas de second tour Marine/Macron, ils voteraient sans hésiter pour Macron. Ceci dit, l'incertitude règne. Et selon les derniers sondages, le scénario d'un second tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon est parfaitement d'actualité.

L'attaque chimique présumée est "une fabrication à 100%" — Bachar el-Assad
Poutine a, lui, estimé que les relations bilatérales s'étaient détériorées depuis l'arrivée à la Maison Blanche de M. Trump qui avait pourtant prôné au début de sa présidence un rapprochement avec Moscou.

Autre candidat qu'il ne faut pas oublier. Soit seulement 4 points derrière Benoît Hamon qui semble ne devoir jamais revenir dans le peloton de tête.

Le seul second tour possible, c'est celui où Emmanuel Macron est sélectionné. Pourtant, si OpinionWay continue de tester cette hypothèse, elle semble de plus en plus incertaine au fur et à mesure que l'on s'approche du scrutin.

Raffarin ne veut pas que Sens Commun dicte sa ligne au gouvernement
Nous sommes à sept jours du premier tour d'une élection présidentielle plus que jamais indécise. Fillon a mis deux mois à s'extraire un peu de ces affaires.

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a précisé mardi le moratoire sur l'immigration annoncé la veille, de "quelques semaines" et sur les "visas de longue durée", et demandé de "rappeler les réservistes" pour aider au "rétablissement des frontières". François Tonneau répond à ces questions dans le JT de la présidentielle. Il serait donc probablement opposé à Emmanuel Macron.

Comment 15000 supporteurs turcs ont acheté des places — OL-Besiktas
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, est directement intervenu auprès des supporters lyonnais pour calmer les esprits. L'afflux de fans turcs avait fait polémique à Lyon avant la rencontre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL