Mélenchon assure qu'il ne veut sortir ni de l'Europe ni de l'euro

Elisee Touchard
Апреля 19, 2017

Le premier rebondissement, auquel personne ne s'attendait, c'est la remontée fulgurante de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages.

Ce "message de rassemblement" sonne comme une réponse à Marine Le Pen qui a prononcé un de ses discours les plus durs samedi à Perpignan (sud-ouest), le visant particulièrement. "Ils viennent perturber un meeting de la seule femme qui défend les femmes", a réagi Marine Le Pen, qui a égrené le reste du temps ses sujets de prédilection, notamment celui de l'identité. "Avec (l'espace) Schengen, nous avons effacé nos frontières et fait de nos pays des halls de gare pour toutes les migrations du monde", a-t-elle déclaré.

Son discours a été perturbé par deux militantes Femen, chaque fois rapidement évacuées par le service d'ordre.

Ils ont donc passé au crible les principales mesures économiques: le revenu universel de Benoît Hamon, le Frexit de Marine Le Pen, la suppression de 500.000 postes promis par François Fillon, les 50 milliards d'euros d'investissements promis par Jean-Luc Mélenchon ou l'augmentation de la CSG et la baisse de l'impôt sur les sociétés prônées par Emmanuel Macron.

Derrière, le candidat de la droite François Fillon croit toujours à une victoire "qui surprendra tout le microcosme".

Читайте также: Hausse inédite des perspectives d'embauche

Avec une marge d'erreur de 2,5 points, les quatre favoris du premier tour demeurent exceptionnellement proches dans les sondages. "La campagne a été rude".

Décrypter et analyser les programmes économiques des cinq principaux candidats à l'élection présidentielle. Deux thèmes déterminés par la rédaction seront abordés.

Dans les six hypothèses de seconds tours testées, Emmanuel Macron s'impose nettement quelle que soit la configuration du vote, avec 62% contre Marine Le Pen, 65% contre François Fillon et 59% contre Jean-Luc Mélenchon.

Sa campagne a été fortement perturbée et ses sorties sur le terrain se sont raréfiées, jusqu'à ce qu'il multiplie les meetings depuis une semaine. "C'est cette semaine que tout va se jouer", a-t-il lancé à ses partisans, avant de les avertir qu'il risquait de lui "manquer une poignée de voix" pour accéder au second tour. Le député européen se produira en meeting mardi à Dijon, répliqué par hologramme dans six autres villes.

A la veille de son meeting mercredi sur la place de la République à Paris, Benoît Hamon a dénoncé "l'OPA sur l'Elysée" que tente, dit-il, Emmanuel Macron, moquant au passage la capacité du candidat du mouvement En Marche! à "s'adapter à l'auditoire" qu'il a devant lui.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article