Bachar al-Assad assure ne plus posséder d'armes chimiques

Dominique Dufresne
Avril 19, 2017

Bachar al-Assad a affirmé que l'attaque présumée chimique sur une ville rebelle de Syrie était totalement fabriquée et a servi de "prétexte" pour justifier les frappes américaines contre l'armée syrienne.

Au début de son entretien avec M. Tillerson, M. Lavrov a dit vouloir comprendre "les intentions réelles" des Etats-Unis en matière de politique internationale, afin d'éviter une "récidive" de la frappe américaine en Syrie et de travailler à la création d'un "front commun contre le terrorisme".

" Notre ligne de conduite se base sur le droit international et non pas sur un choix du type "avec nous ou contre nous" ", a déclaré le ministre.

Pari réussi pour Poincheval: après la couvaison, un premier poussin
Contrairement à ses précédentes performances d'enfermement, le performeur a du se confronter au regard du public. Abraham Poincheval s'est installé dans une sphère transparente où le public pouvait assister à sa couvaison.

Interrogé un peu plus tôt par la chaîne d'informations Mir 24 sur la qualité des relations entre Washington et Moscou, Vladimir Poutine a déclaré qu'"on peut dire que le degré de confiance dans nos relations de travail, notamment dans le domaine militaire, ne s'est pas amélioré, mais qu'au contraire, il s'est dégradé".

La visite de M. Tillerson à Moscou, la première d'un haut responsable de l'administration américaine depuis l'entrée en fonction de Donald Trump, a été dominée par le conflit syrien.

Les responsables américains se sont succédé mardi pour critiquer le soutien sans faille de la Russie au président syrien Bachar al-Assad.

Pyongyang menace, Trump soutient la Chine, Pence rassure Tokyo — Corée du Nord
Shinzo Abe a quant à lui appelé à une solution 'pacifique' à la crise nord-coréenne. Han à la BBC, agitant la menace d'une "guerre totale".

L'attaque chimique d'un village rebelle le 4 avril par le régime syrien?

Une attaque aérienne dans cette région a bien été confirmée par l'OSDH qui indique ne disposer d'aucune indication quant aux victimes éventuelles.

M. Poutine a averti contre une répétition du scénario des fausses preuves d'armes de destruction massives en Irak en 2003, prélude à l'invasion du pays pour faire chuter Saddam Hussein. Assad assure d'ailleurs que les armes de l'attaque d'Idlib ont été utilisées par les rebelles eux-mêmes.

Ronaldo rend hommage au Bayern Munich — Real Madrid
Vainqueurs 1-0 à l'aller, les Madrilènes ont fait match nul 1-1 à Leicester, et se hissent donc dans le dernier carré. En quart de finale de Ligue des Champions , tu dois avoir un arbitre mieux qualifié, je pense.

Parallèlement, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté au Conseil de sécurité un nouveau projet de résolution demandant la coopération du régime syrien dans une enquête sur l'attaque chimique. La possibilité d'une mise au vote de ce projet de résolution était incertaine. L'ordre du jour de la rencontre n'a pas été annoncé, mais les deux hommes discuteront certainement de l'attaque chimique qui a fait plus de 80 morts la semaine dernière en Syrie et de la décision de Washington d'ensuite punir le régime Assad en lançant une soixantaine de missiles de croisière contre une base aérienne. Les spéculations des médias américains selon lesquels le Président russe Vladimir Poutine ne recevrait pas le secrétaire d'État Rex Tillerson, suite aux évènements récents, ont été démenties puisque le dirigeant russe tient une rencontre avec ce dernier et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, au Kremlin.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL