Bastia-OL: quelles sanctions pour le club corse?

Margot Aubert
Avril 18, 2017

"Jean-Philippe Mateta a indiqué qu'il a reçu un certain nombre de coups mais n'a pas souhaité porter plainte", a indiqué le procureur, contrairement à ce qui avait été dit plus tôt. Une enquête a également été ouverte par le procureur de la République de la ville Corse pour "violences". A noter qu'aucune interpellation n'a été menée à ce stade de l'enquête. Le président lyonnais avait mis en cause le directeur de la sécurité de Bastia et avait affirmé que le gardien lyonnais Anthony Lopes avait été pris à partie par Anthony Agostini, le directeur de la sécurité du club bastiais.

Le SC Bastia est convoqué jeudi à Paris par la Commission de discipline de la LFP. Mais des décisions pourraient également être communiquées rapidement. Elle avait été fermée pour trois journées à la suite des cris racistes proférés contre Mario Balotelli lors de Bastia-Nice (1-1) en janvier.

Macron en tête au premier tour, selon Elabe
Dans l'hypothèse d'un duel entre Emmanuel Macron et François Fillon, le premier s'imposerait largement (65%-35%). Au second tour , Emmanuel Macron (62%-38%) comme François Fillon (57%-43%) battraient Marine Le Pen.

Parmi les conséquences immédiates des violences, un des stadiers pointé du doigt par l'Olympique Lyonnais, images à l'appui, va être licencié par son employeur. L'instance devrait prononcer, à titre conservatoire, un huis-clos total pour les deux dernières rencontres à domicile contre Rennes le 29 avril puis face à Lorient le 13 mai. Bastia pourrait aussi disputer ces deux rencontres sur terrain neutre.

Comme l'indique L'Equipe, on saura à la fin de l'instruction si le match sera à rejouer ou s'il sera donné perdu pour le Sporting. Chiffré. Si on ne compte que la saison en cours - la nouvelle patronne de la Ligue le rappelle ô combien tristement dans nos colonnes (cf. "Que risque Bastia?")-, avant Lyon, le Sporting-Club a déjà été pris à la faute à quatre reprises. Selon le quotidien sportif, le scénario d'un match perdu sur tapis vert (défaite 3-0) est le plus probable.

Vague de critiques envers Erdogan — Référendum en Turquie
Cela a été annoncé par la commission électorale et ensuite citée par l'agence de presse gouvernementale Anadolu . Le chef du YSK, Sadi Güven, a repoussé lundi les critiques, affirmant que ces bulletins étaient " valides ".

Quand le football alimente la rubrique "faits divers", cela ne rigole jamais!

Des conditions inéquitables de campagne — Référendum en Turquie
Paradoxalement, le " non " l'a emporté à Istanbul et dans la capitale Ankara dont Erdogan fut maire. Fadi Hakura, du centre d'analyses londonien Chatham House, estime que M.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL