Tir de missile raté après la parade militaire — Corée du Nord

Dominique Dufresne
Avril 16, 2017

La Corée du Sud a annoncé qu'un nouveau test d'un missile balistique réalisé par son voisin du nord ce matin 16 avril 2017 a été soldé par un échec.

Cette tentative est intervenue moins de 24 heures après la gigantesque parade militaire organisée par le régime de Pyongyang samedi, pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung.

Selon le Pentagone, l'essai de la Corée du Nord est raté.

L'UEFA ouvre des procédures disciplinaires contre Lyon et Besiktas après les débordements
Mais "soit on fait des stades qui permettent de faire du football de famille, soit on construit des blockhaus avec des barbelés". Notamment dans une tribune située en surplomb de celle des supporters lyonnais.

Un tir attendu. Ce test était largement attendu, alors que la tension est au plus haut avec les Etats-Unis depuis que le président Trump a affirmé jeudi sa volonté de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Pyongyang est sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies en raison de ses programmes nucléaires et balistiques et de son ambition de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis.

Selon les analystes de "38 North", un site internet qui fait autorité sur le régime communiste et qui s'appuie sur plusieurs images satellites récentes, le site d'essais nucléaires de Punggye-ri est "amorcé et prêt" à servir.

Panama: l'international Amilcar Henriquez tué par balles
Le milieu de terrain international panaméen, Amilcar Henriquez, est décédé lors d'une fusillade dans sa ville de Colon. Il était âgé de 33 ans et comptait 76 sélections avec la sélection panaméenne.

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a indiqué que M. Trump et son équipe de conseillers militaires étaient "au courant" de ce tir, mais n'avaient "pas plus de commentaire à faire".

C'est au large de Sinpo que se trouvait en août le sous-marin nord-coréen auteur du tir d'un missile balistique qui avait parcouru 500 km en direction du Japon.

Ce discours de Choe samedi a précédé la parade elle-même, lors de laquelle des milliers de soldats ont défilé au pas de l'oie devant le leader du régime, Kim Jong-Un, après avoir patienté des heures dans des centaines de camions alignés le long des rives du Taedong, le fleuve qui traverse la capitale nord-coréenne. Et avant la parade du 15 avril, Pyongyang avait appelé Washington à mettre fin à son "hystérie militaire" et menacé de répondre à toute provocation à son encontre, après que les Etats-Unis ont envoyé vers la péninsule coréenne le porte-avions Carl Vinson et son groupe aéronaval.

Quelques clefs pour comprendre le sprint final — Présidentielle française
Marine Le Pen est donc désormais très proche des portes de l'Elysée et peut dire merci à ceux qui ont lancé le boomerang. Que disent les sondages sur les intentions de vote au second tour? Il devance désormais d'un point Marine Le Pen .

Certains experts estiment que Pyongyang est à deux ans d'être en mesure d'avoir une véritable capacité de missiles intercontinentaux. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL