Présidentielle 2017 : Mélenchon double Fillon selon un nouveau sondage

Dominique Dufresne
Avril 16, 2017

Impuissante à imposer ses idées dans le débat et gestionnaire prudente de son capital dans les sondages, Marine Le Pen n'a encore jamais réussi à donner le ton de la campagne pour la présidentielle, dont le premier tour aura lieu dans neuf jours.

Jean-Luc Mélenchon et François Fillon réduisent l'écart les séparant de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, en baisse, au premier tour de l'élection présidentielle, selon les intentions de vote calculées par Ipsos Sopra Steria- Game Changers dans un sondage diffusé vendredi.

La Corée du Nord échoue lors d'un nouveau tir de missile
Un représentant de la Maison Blanche a précisé de son côté que le président Donald Trump "avait été informé " de ce tir raté. Fin mars-début avril, la Corée du Nord avait déjà tiré trois missiles balistiques vers la mer du Japon.

Derrière ce duo de tête, une autre inversion des courbes est imminente, celle entre François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. En perte de vitesse depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron et Marine Le Pen décrochent de 2 points à 22% d'intentions de vote. Finie pourtant la période conquérante, les intentions de vote en sa faveur reculent et un tiers de ses électeurs dit encore pouvoir changer d'avis. C'est toutefois moins solide que pour François Fillon, chez qui ce paramètre monte à 78%.

Au pied du podium, Jean-Luc Mélenchon continue à grappiller du terrain, à 18,5% (+1,5). Huit électeurs de Marine Le Pen sur dix (81 %) se disent sûrs de leur choix, soit huit points de moins en une semaine. "Ce sondage, pour lequel 1 001 personnes ont été interrogées, " confirme la situation absolument inédite de cette élection", explique Gaël Sliman, le président d'Odoxa".

Présidentielle 2017 : la tentation de l'abstention reste forte
Pour ce qui est des intentons de vote au second tour, c'est encore Emmanuel Macron qui tient la corde avec un matelas confortable. Le trotskiste Philippe Poutou 2% (+0,5), le centriste Jean Lassalle 1,5% (+1) et François Asselineau 1,5% également (+0,5).

Les quatre principaux candidats se tiennent désormais en trois points, dans la marge d'erreur pour ce genre d'enquête. Aussi, vendredi soir, Emmanuel Macron restait très légèrement en tête, avec 23,2% d'intentions de vote. " Pour qu'il se mêle au duel de second tour, il faudrait que les sympathisants socialistes abandonnent vraiment Benoît Hamon, qui est quand même le candidat du PS", répond Bruno Cautrès. Malgré les affaires qui assomment sa campagne depuis plus de deux mois, le candidat de la droite à la présidentielle semble avoir retrouvé une certaine dynamique. Si le candidat de la droite et du centre n'est pas encore au niveau qui était le sien chez ces électeurs avant le Penelope Gate, il s'en rapproche de plus en plus et dispose donc encore de quelques réserves de voix. Il peut cependant se rassurer avec le niveau de certitude de ses électeurs potentiels, qui sont désormais 68% à être certains de voter pour lui.

A l'extrême gauche, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière, Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, le centriste Jean Lassalle qui se pose en défenseur de la ruralité, puis les souverainistes et eurosceptiques Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau, candidat inattendu de l'Union populaire républicaine, et Jacques Cheminade.

La Rochelle résiste à Bordeaux-Bègles et s'offre un record
A trois journées de la fin, les joueurs de Patrice Collazo et Xavier Garbajosa comptent 15 points d'avance sur le second Clermont (mais un match en plus).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL