À J-11 du premier tour — Présidentielle

Dominique Dufresne
Avril 16, 2017

Au second tour, Marine Le Pen perdrait face à Emmanuel Macron ou à François Fillon. Ce dernier battrait quant à lui Marine Le Pen et François Fillon (60% contre 40% dans les deux cas). "L'adversité me mobilise. Je finis la campagne en très grande forme", dit-il en se décrivant comme "un combattant".

Au détour de ses confidences, François Hollande assure qu'il n'a "pas découragé " son ancien ministre Emmanuel Macron quand celui-ci est venu l'informer de sa décision de lancer le mouvement En Marche!, parce que "la politique a besoin de renouvellement ". Le Pen fait la course en tête Avec 23 à 24% d'intentions de vote, Marine Le Pen a le socle électoral le plus solide, qui la met en position de force pour accéder au second tour. Le socialiste Benoît Hamon, en mauvaise posture dans l'ensemble des enquêtes d'opinion, poursuit sa baisse à 7,5 % d'intentions de vote (-1). Entre les deux, Emmanuel Macron, l'homme du " ni de gauche ni de droite " qui se tient en équilibre au centre absolu - et fuyant - de l'échiquier politique. Marine Le Pen se heurte, elle, systématiquement au plafond de verre. "En attendant", sous-entendu pour le premier tour le 23 avril, " je fais confiance à l'intelligence des Français qui veulent qu'une action nouvelle se construise à partir de ce que j'ai fait ", déclare-t-il sans citer de nom. S'il incarne le renouveau, son manque d'expérience électorale et les interrogations sur son aptitude à disposer d'une majorité parlementaire le fragilisent.

Fillon: des membres de Sens commun pourraient faire partie de son gouvernement
Le rassemblement de soutien à François Fillon du 5 mars, place du Trocadéro à Paris, doit beaucoup à la mobilisation de ces militants ultra-conservateurs.

"Que ce soit bien clair, je suis en campagne jusqu'au bout pour convaincre et éviter que les électeurs soient tentés de choisir un 'bon candidat', alors que l'enjeu est de choisir un bon président", précise-t-il.

Comme l'écrit le quotidien économique Les Echos, après le "risque Le Pen", les marchés redoutent le "risque Mélenchon". "Il a le plus gros potentiel et il donne plus l'impression de gérer son avantage que de vouloir prendre des risques", dit Emmanuel Rivière, directeur de Kantar Sofres. C'est un peu moins qu'Emmanuel Macron (37 %), mais beaucoup plus que Benoît Hamon (20 %). La présidente du Front national a également perdu du terrain chez les plus jeunes ainsi que chez les ouvriers, au profit de Jean-Luc Mélenchon. C'est quasiment son niveau dans les sondages de début d'année avant sa victoire à la primaire de la gauche, lorsque le socialiste commençait à être testé au premier tour. "Oui, en effet. La différence d'âge n'est pas un argument pour se mépriser", a répliqué le candidat. Des électeurs qui semblent être rentrés chez François Fillon pour ce qui est des sympathisants LR, troublés par les affaires.

Real Madrid : C1, Zidane déjà préoccupé par le retour face au Bayern
Real Madrid: Navas - Marcelo, Nacho , Sergio Ramos , Carvajal - Casemiro, Kroos, Modric - Bale, Benzema, Cristiano Ronaldo. Plein axe aux abords de la surface du Real Madrid , Ribéry multiplie les feintes avant de frapper du pied doit.

Mais, répétons-le, que l'on prenne Ipsos, Odoxa ou BVA la tendance demeure la même, Macron est en tête au premier et au second tour dans une séquence longue. Les indécis, nombreux, pourraient faire pencher la balance.

Belluci joue les trouble-fête à Houston
Le Brésilien, 65e mondial, a mis fin au beau parcours de l'Américain Ernesto Escobedo , 91e au classement ATP, 5-7 6-4 6-2. Jack Sock et Steve Johnson ont obtenu leur billet pour les demi-finales du tournoi de Houston, aux Etats-Unis.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL