Bras de fer avec la Corée du Nord

Elisee Touchard
Avril 16, 2017

Ce début de printemps est des plus glacials entre la Corée du Nord et les États-Unis.

Un éditorial du Global Times a laissé entrevoir jeudi une solution inédite, en appelant Pyongyang à "abandonner son programme nucléaire " en échange de la protection de Pékin. Ce qui suscite les plus grandes inquiétudes de Donald Trump: selon les services de renseignement américains, la Corée du Nord pourrait être à même de disposer d'un missile à tête nucléaire capable de frapper le sol américain d'ici moins de deux ans. Un tel porte-avions transporte en général 70 à 80 avions ou hélicoptères, dont une cinquantaine d'avions de combat.

La Corée du Nord a déjà effectué cinq tests nucléaires, dont deux l'année dernière. Les États-Unis ont dépêché le porte-avions " Carl Vinson " vers la région, un mouvement naval que Pyongyang juge menaçant. Donald Trump semble avoir découvert, il y a peu, les provocations du régime nord-coréen. Ce n'est pas la première fois qu'il y a ces manœuvres militaires et tous les ans, à la même époque, la Corée du Nord procède soit à des essais nucléaires, soit à des démonstrations de force.

Un énorme concours Star Wars organisé par Mark Hamill et Daisy Ridley
Tout porte à croire que c'est un extrait de cette fameuse bande-annonce qui s'est ainsi retrouvé sur la Toile 3 jours plus tôt. Déjà, premier choc, les images ci-dessus ne sont pas tirées d'une quelconque cinématique calculée en images de synthèse.

Une guerre à laquelle Kim Jong-Un se dit "prêt". La décision qu'il prendra pourrait avoir un impact sur plus de 300 villes et comtés à travers les Etats-Unis qui ont qualifié d'anti-constitutionnel le décret du président républicain, qui veut retirer des subventions fédérales aux villes -et notamment aux forces de l'ordre locales- refusant de coopérer avec la police fédérale de l'immigration.

Les observateurs se demandent si la Corée du nord ne va pas procéder à un sixième essai nucléaire ce week-end à l'occasion de la fête nationale. Le président américain a donc - comme à son habitude - immédiatement tweeté des commentaires, déclarant qu'il "allait s'occuper du problème [nord-coréen] si la Chine ne le faisait pas". L'information a été annoncée par KCNA, l'agence de presse officielle de la Corée du Nord. Si la Chine décide d'aider ce serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans eux! "USA", a réaffirmé le président américian ce mardi, sur Twitter. S'ils ne le peuvent pas, les Etats-Unis avec leurs alliés s'en chargeront!

Dans ce contexte de tension, le Japon est, lui aussi, allé de sa petite phrase.

Isco sauve le Real, vainqueur 3-2 à Gijon
Dans une fin de match crispante, les Madrilènes ont pu croire à une contre-performance handicapante dans la course au titre. C'est peu dire que le Real, malgré son statut de leader, a peiné contre le mal-classé Gijon.

Le fait d'exhiber ces missiles indique que la Corée du Nord s'estime proche de parvenir à son objectif de déployer des missiles à bord de sous-marins, ce qui les rend difficiles à détecter, estime Joshua Pollack, de la revue Non-prolifération basée à Washington. "Des scientifiques britanniques qui ont analysé des échantillons du site d'une attaque chimique présumée en Syrie, ont conclu à l'usage de sarin ou d'un agent neurotoxique similaire", a affirmé de son côté l'ambassadeur du Royaume-Uni à l'ONU.

Lors d'une conférence de presse vendredi, le ministre des affaires étrangères chinois, M. Wang, a déclaré, selon le Monde que "Un conflit pourrait éclater à tout moment" en Corée du Nord. Quiconque provoquerait un conflit sur la péninsule coréenne "devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix", a-t-il mis en garde.

Lors de la parade militaire des milliers de soldats ont défilé au pas de l'oie devant le leader du régime, Kim Jong-Un.

L'UEFA ouvre des procédures disciplinaires contre les deux clubs — Lyon-Besiktas
Mais "soit on fait des stades qui permettent de faire du football de famille, soit on construit des blockhaus avec des barbelés". Souvent décrié par les supporters, Morel , 33 ans, donne ainsi l'espoir à Lyon de se qualifier pour le dernier carré.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL