Le Maroc condamne les attentats contre les églises coptes — Egypte

Dominique Dufresne
Avril 10, 2017

L'attentat a été perpétré par un kamikaze "équipé d'une ceinture explosive", qui a tenté de pénétrer dans l'église Saint-Marc où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II à l'occasion de la fête des Rameaux.

Le 29 mars, sur sa page Facebook, cette paroisse Mar Girgis avait annoncé avoir dû faire appel aux forces de l'ordre pour faire enlever un objet "suspect" déposé trouvé devant l'église.

L'homme "avait exprimé sa sympathie pour plusieurs organisations extrémistes, dont l'Etat islamique", a déclaré le responsable de la police. Quelques heures après qu'une première explosion à la bombe a fait une vingtaine de morts dans une église de la ville de Tanta, à 120 km au nord du Caire, une deuxième explosion a frappé la cathédrale Saint-Marc dans la ville d'Alexandrie.

Le gouvernement égyptien a approuvé lundi le rétablissement de l'état d'urgence pour une période de trois mois au lendemain des attentats qui ont fait 44 morts et une centaine de blessés dans deux églises du pays lors du dimanche des Rameaux.

"J?ai écouté les fonctionnaires" — François Fillon
Le premier tour de l'élection présidentielle, à laquelle participent onze candidats, est prévu le 23 avril, le second le 7 mai.

Les corps des victimes, placés dans des cercueils en bois recouverts d'une croix dorée, ont été déposés près de l'autel, sous les applaudissements des fidèles saluant leurs "martyrs".

Ces attentats à Alexandrie et dans le delta du Nil interviennent 19 jours avant une visite du pape François prévue les 28 et 29 avril. " Que le Seigneur convertisse le coeur de ceux qui sèment la terreur, la violence et la mort, et aussi le coeur de ceux qui leur fournissent leurs armes et commercent avec eux, " a ajouté le pape François.

Le président des États-Unis Donald Trump a également condamné l'attentat sur son compte Twitter, se disant "confiant dans la capacité du président (Abdel Fattah al-Sissi) à gérer la situation comme il se doit".

Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a de son côté condamné "un attentat terroriste lâche".

L'état d'urgence déclaré après deux attentats meurtriers revendiqués par Daesh — Egypte
Parallèlement, Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a condamné "un attentat terroriste lâche ". En réaction, des manifestations se sont tenues à Alexandrie dans la communauté copte, ciblée par ces deux attentats.

Après avoir ordonné à l'armée de se déployer pour protéger les "infrastructures vitales" du pays, le chef de l'État a réclamé des mesures "pour assurer une protection totale des frontières".

Des centaines de chrétiens égyptiens participaient lundi aux funérailles douloureuses de leurs "martyrs" au moment où l'Egypte s'apprête à vivre de nouveau dans l'état d'urgence au lendemain des attentats contre deux églises coptes qui ont fait 45 morts. Vingt-neuf personnes avaient été tuées.

La branche locale de l'EI avait revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie, en octobre 2015, aux 224 occupants d'un avion transportant des touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire de l'est de l'Egypte. La communauté copte reproche en effet aux autorités sécuritaires un défaut de mobilisation pour les défendre contre la menace terroriste.

Les Coptes orthodoxes d'Egypte représentent la communauté chrétienne la plus ancienne et la plus importante du Moyen-Orient, constituant 10 % des 92 millions d'Egyptiens.

La Société générale saisit les comptes bancaires de Jérôme Kerviel
La saisie a été menée au mois de janvier pour permettre à la banque de recouvrer un million d'euros de dommages et intérêts. Il m'a alors indiqué que ce n'était pas possible, car mes comptes venaient d'être saisis, raconte l'ancien trader.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL