Pas de solution en Syrie avec Assad, affirme l'ambassadrice US à l'ONU

Dominique Dufresne
Avril 9, 2017

"Je n'essaierais en aucune façon d'extrapoler nos activités militaires en Syrie aujourd'hui à un changement de notre politique ou de notre position".

Mais en une semaine, tout a changé.

De son côté, le chef du gouvernement tunisien a exprimé la condamnation de son pays "des attaques par les armes chimiques".

Antonetti démonte Mavuba, qui répond ne pas vouloir "tirer sur l'ambulance" — Lille
Au repos depuis, le Corse a donné une interview au Canal Football Club sur Canal +. (.) A Bastia, je ne reviendrai que si j'ai les pleins pouvoir, sur le plan sportif et sur le plan financier.

Alex Jones soutient l'idée que l'attaque était une ruse pour forcer Donald Trump à s'aligner sur les conservateurs traditionnels. A l'époque, Donald Trump avait exhorté Barack Obama à ne pas intervenir. Elles sont aussi un moyen pour le président de se démarquer de son prédécesseur. La "ligne rouge" avait alors été... Un virage dont il a informé lui même le président chinois Xi Jinping en visite chez lui en Floride. Un timing parfait, qui permet à Donald Trump de montrer son pouvoir sous les yeux de la Chine, avec qui il entretient des rapports délicats. Au risque de se brouiller durablement avec la Russie, l'Administration Trump évoque désormais ouvertement son départ. "Elles donnent aussi une autre image du président Trump". Ils n'ont pas su apprécier la gentillesse du Président Obama à leur égard. Les échanges ont été très vifs entre les Etats-Unis et la Russie sur la question de la légalité de cette intervention.

L'attaque suffira-t-elle pour autant à apaiser l'opinion nationale, et faire taire les soupçons d'ingérence?

Vladimir Poutine estime que les frappes constituent une "agression contre un Etat souverain" et causent un "préjudice considérable aux relations russo-américaines qui sont déjà dans un état lamentable", selon des agences de presse russes citant le Kremlin.

Qui est le suspect numéro un de l'attaque — Attentat de Stockholm
Pour l'instant, l'attaque de Stockholm n'a pas été revendiquée. "C'était terrible à voir", a-t-il dit sous couvert d'anonymat. Des sources policières citées par la télévision publique SVT ont évoqué une " connexion " possible entre les deux hommes.

Pour justifier le tir de missiles contre la base d'Al-Chaayrate, Donald Trump, élu sur la promesse d'un recentrage des Etats-Unis sur leurs affaires intérieures, a invoqué la violation par la Syrie de conventions internationales. Il a également déclaré que les tirs "soutiennent les terroristes sur le terrain".

"Pendant des années, de précédentes tentatives pour faire changer le comportement d'Assad ont toutes échoué, et échoué véritablement dramatiquement". Celui-ci a appelé "toutes les nations civilisées à chercher à mettre fin au massacre et au carnage" et à joindre ses forces aux siennes. Ils ont frappé une base aérienne du nom de Shayrat dans la Province de Homs, qui serait le site à partir duquel des avions auraient mené l'attaque chimique d'Idlib seraient partis. Tout en réaffirmant leur capacité, tant sur le point militaire que diplomatique, à se lancer dans une offensive unilatérale.

Le Chef du Gouvernement italien Paolo Gentiloni a estimé que les frappes américaines étaient "une réponse motivée à un crime de guerre " et qu'elles devraient "non pas empêcher mais au contraire accélérer la recherche d'une solution négociée durable ".

La Ligue met le PSG à l'amende — Officiel
Quelle plus belle finale le plateau pouvait-elle offrir? L'Italien n'avait plus ensuite qu'à servir Cavani pour le but du break. Le jeune attaquant du Rocher armait une superbe frappe qui finissait dans la lucarne d'un Kevin Trapp impuissant (1-1, 27e).

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL