Favre fustige le comportement de certains supporters — Nice

Margot Aubert
Avril 5, 2017

En renversant Bordeaux (2-1) dimanche, le club azuréen est provisoirement revenu à une unité du PSG, qui compte un match en moins.

Russie: le bilan passe à 14 morts
Trois jours de deuil ont été décrétés à partir de mardi. "Bien sûr, tous le monde dans le métro ne pense qu'à ça". Les victimes viennent de Russie, mais aussi du Bélarus, Kazakhstan et d'Ouzbékistan, selon les autorités locales.

Au micro de Canal+ après la partie, l'ex-coach de Moenchengladbach s'est donc lâché: "On est terriblement diminués, il ne fait pas l'oublier". Les blessés actuels, tels que Wylan Cyprien (révélation de la saison), Alassane Pléa, Paul Baysse et Rémi Walter, n'avaient-ils pas été des piliers du groupe depuis son arrivée sur la Côte d'Azur?

Eclaboussé par un scandale, Bruno Le Roux démissionne du ministère de l'Intérieur
De son côté, une source parlementaire a volontiers ironisé sur "un emploi d'été comme collaborateur ": "Ça fait rigoler". Pour le député PS des Yvelines, il ne peut y avoir "deux poids deux mesures" au regard de l'affaire Fillon.

"Et pis, je dirais à quelques abrutis des tribunes qu'il est des fois difficile de faire des changements quand on a quatre-cinq jeunes de 19 ans, et qu'on ne veut pas les mettre dans la pagaille", enchaîne-t-il en stigmatisant l'attitude de certains supporters à l'Allianz Arena. Ce qu'oublient certains, c'est qu'on avait que deux milieux ce soir. "S'il y en a un qui se blesse, c'est moi qui rentre sur le terrain, a pesté le coach niçois". Alors les tarés qu'il y a là.

Qui est Akbarjon Djalilov, l'auteur de l'attentat à Saint-Pétersbourg? (PHOTOS + VIDEOS)
Les victimes sont russes mais aussi originaires du Bélarus, du Kazakhstan et d'Ouzbékistan, selon les autorités locales. Le président américain Donald Trump a lui dénoncé un attentat " absolument horrible ".

Sur le match en lui-même, Favre estime que chaque équipe a bénéficié de sa période. Chapeau à l'équipe, car en première mi-temps, on a fait un super match. On a bien tenu le jeu et on a osé jouer. On a travaillé ça toute la semaine, parce qu'il fallait déjouer leur 4-5-1, c'était très difficile. Sur les cotés, ils ont des joueurs extrêmement dangereux.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL