Coupe de la Ligue: Cavani, Prince du Parc OL

Elisa Mosse
Avril 2, 2017

Après leur revers sans appel (4-1) contre le PSG en finale de la Coupe de la Ligue, les Monégasques étaient forcément déçus de voir une chance de titre s'envoler. Le titre de champion maintenant?

"Je ne suis pas un isolationniste" — Rencontre Trump-Merkel
C'est "quelque chose dont je suis profondément convaincue", a dit Angela Merkel , selon sa traductrice. Il a suggéré qu'il pourrait retirer les États-Unis de l'accord de Paris signé en décembre 2015.

Sur les réseaux sociaux, de tels actes sont "justifiés" par une volonté de marquer le coup à l'attention des fans de l'Olympique Lyonnais, habituels résidents de cette enceinte et absents pour l'occasion.

Monaco-PSG, le sprint final est lancé
L'absence de Fabinho a pesé très lourd au milieu, Germain et Mbappé n'ayant jamais été servis correctement. Un avantage psychologique sur Monaco dans la course au titre? Parce que Paris a fait un grand match.

"Quatre buts c'est bien, c'est beau, encore mieux face à une très belle équipe de Monaco qui est encore en lice en Champions League". On n'a pas le droit à l'erreur (.) On savait qu'en finale, on ne nous fera pas de cadeaux. On a l'habitude de le gagner, mais c'était un moment difficile pour nous après Barcelone, a confié le président parisien au micro de Canal +. Le mantra des Monégasques après la claque infligée par le PSG était donc de vite se remobiliser. C'est victoire d'union. On a fait preuve d'humilité, de constance dans ce match et c'est ce qui peut nous pousser à gagner d'autres titres.

Coupe de la Ligue. Sacré contre Monaco, le PSG retrouve le sourire
Le jeune attaquant du Rocher armait une superbe frappe qui finissait dans la lucarne d'un Kevin Trapp impuissant (1-1, 27e). Et pour le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, le PSG a montré son vrai visage sur cette rencontre.

Sous contrat avec le Paris Saint-Germain jusquen 2018, Cavani a su faire oublier Zlatan Ibrahimovic dont léquipe parisienne était souvent dépendante et nul doute que la direction du club va sattacher à conclure les négociations menées déjà depuis plusieurs semaines pour prolonger le bail du "Matador". On a confirmé qu'on est une grande équipe. "On va jouer à fond, avec le coeur". On a beaucoup de confiance maintenant pour le Championnat. C'est une victoire méritée car on a fait un gros match de la première à la dernière minute. Ça ne change rien pour la fin de saison, il faut se tourner vers le prochain match. On a réussi parce qu'on travaille dur. Quand on y met l'état d'esprit et l'envie, on peut faire des grandes choses. "Je suis très heureux pour les joueurs, l'équipe, les supporters, le coach et le staff. On a mérité ce trophée". On donnera le maximum. En quatre ans ici, on a tout gagné. On a démontré qu'on avait beaucoup de qualités. On doit avoir plus de respect pour Paris, on a fait des saisons historiques que personne n'a jamais fait. Le titre c'est un objectif, on va jouer à fond mais on sait qu'on n'est pas maître de notre destin. Non, ce sont deux compétitions différentes, on avait à cœur de gagner malheureusement on n'a pas réussi.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL