Les Français ont moins mangé de foie gras en 2016 — Grippe aviaire

Dominique Dufresne
Mars 10, 2017

Résultat, les professionnels français estiment ainsi qu'en 2017, "moins de 16.500 tonnes de foie gras de canard seront produites par l'Union Européenne contre 22.500 tonnes en 2015".

En valeur, le recul des ventes n'est que de 1,9% sur l'année 2016, a précisé le Cifog, selon lequel "3,7 millions de canards" ont été abattus à ce jour dans le sud-ouest de la France, le redémarrage d'activité des élevages de palmipèdes étant prévu "pour mai", après "nettoyage et désinfection" des exploitations "d'ici le 31 mars".

Mort de John Surtees, légende des Grands Prix moto et auto
Âgé de 83 ans, John Surtees s'est éteint ce vendredi 10 mars à Londres, où il avait été admis à l'hôpital Saint-Georges en février.

"La situation est extrêmement difficile", reconnaît Marie-Pierre Pé, la porte-parole du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog), alors que les élevages se sont vidés depuis début janvier dans cinq départements de la région (Landes, Gers, Lot-et-Garonne, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).

La grippe aviaire a largement affecté la filière foie gras, en 2016. Le CIFOG a établi que les pertes pour l'ensemble de la filière foie gras se totalisait à plus de 250 millions d'euros, pour l'année 2016. Le Cifog estime à près de 10 millions le nombre de canards qui n'ont pas pu être transformés à cause de la nouvelle épizootie. Mais l'opération d'abattage massif de palmipèdes, démarrée en janvier, n'est pas encore totalement parvenue à enrayer le virus. "La reprise va passer par un modèle de rupture, une révolution" a estimé M. Barrailh, afin de "sécuriser la filière et de la rendre plus forte face aux épidémies".

Johnny Hallyday confirme être traité pour un cancer
Un discours similaire à celui tenu un peu plus tôt par le réalisateur de Chacun sa vie (en salles le 15 mars), Claude Lelouch. La dernière apparition sur scène du "Chanteur abandonné" remonte à juillet 2016 à l'issue d'une nouvelle tournée marathon.

Les éleveurs devront être capables de garder les oiseaux à l'intérieur du 15 novembre au 15 janvier, ce qui va mathématiquement réduire les densités d'animaux, et être contraints de construire de nombreux bâtiments.

Pour maintenir le même niveau de production, les producteurs devront construire environ un millier de bâtiments de 400 mètres carrés chacun, à un coût de construction de quelque 100.000 euros l'unité, selon le CIFOG.

Macron "prépare une France ingouvernable" (Hamon)
Aurélie Filippetti, soutien du candidat Hamon, a dénoncé la "trahison" des socialistes ralliés à Macron . Quant aux "gestes d'ouverture" demandés par certains membres du PS, le candidat estime en avoir fait.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL