Donald Trump précise son cap "America First"

Dominique Dufresne
Mars 1, 2017

Les mesures annoncées par la nouvelle administration américaine figuraient dans le programme électoral du candidat républicain, qui avait également envisagé d'interdire à tous les musulmans de se rendre aux États-Unis.

Rompant avec la tradition, les démocrates ont réservé un accueil glacial au président, la plupart restant assis dans leurs sièges, le visage fermé, les bras croisés. Il a aussi confirmé la construction prochaine d'un "grand, grand" mur à la frontière mexicaine.

S'exprimant vendredi dernier devant la Conservative Political Action Conference (CPAC), grand-messe annuelle des conservateurs américains, Donald Trump a promis une forte hausse du budget de la Défense afin de parvenir au "plus grand effort militaire de l'Histoire" des Etats-Unis.

Résultats 2016 : La Banque Postale veut accélérer accélérer sa diversification
Actuellement, plus de 430 millions d'euros ont déjà été engagés par le groupe afin de développer ses projets digitaux . Tout comme la plupart des banques, le groupe entend dématérialiser son offre de manière progressive.

'Abandonner le système actuel d'une immigration peu qualifiée et adopter à la place un système basé sur le mérite (.) économisera énormément d'argent, permettra d'augmenter les salaires et d'aider les familles en difficulté', a dit le président américain.

Il promet aussi la création d'un "Bureau des victimes de l'immigration ".

Associated Press indique également que Donald Trump entend signer le nouveau décret dès ce mercredi.

En 2016, la croissance a bien été inférieure aux attentes de Matignon
Les exportations ont marqué le pas, ne progressant que de 1,1% en 2016 contre une hausse de 6% un an auparavant. Pour l'année 2017, l'institut anticipe une croissance de 0,4 % aux premier et deuxième trimestre.

Sur le terrorisme, Donald Trump a voulu montrer ses muscles. Il a aussi souligné qu'il fallait faire en sorte qu'il soit plus facile pour les entreprises américaines de faire des affaires chez l'oncle Sam et plus difficiles pour elles de partir. Il a réaffirmé son attachement à l'Alliance atlantique, qu'il avait beaucoup critiquée durant sa campagne.

Chuck Schumer, chef des démocrates du Sénat et visage de l'opposition, a dénoncé une rhétorique "populiste": "Il y a un décalage complet entre ce que le président dit aux travailleurs et ce qu'il fait pour les riches".

Les républicains, pour la première fois depuis 2006, contrôlent à la fois la Maison Blanche et le Congrès, et leur feuille de route est remplie, avec des réformes de la santé et des impôts en 2017. Mais la majorité et le président ne voient pas tout du même oeil, particulièrement sur le remplacement de la réforme de la couverture-maladie "Obamacare".

Jesé est épanoui à Las Palmas — PSG
Ce mercredi, le Real Madrid affrontera Las Palmas dans un match qui permettra à Jesé Rodriguez de retrouver son ancien club.

"L'Amérique d'abord". Le président américain devrait défendre sa vision des États-Unis dans la droite ligne de sa politique symbolisée par son slogan "l'Amérique d'abord".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL