François Fillon annonce ses nouveaux arbitrages sur la Sécurité sociale

Elisee Touchard
Février 21, 2017

En novembre, les mesures proposées avaient suscité un tollé.

LES REPUBLICAINS Le candidat de la droite va tenter de rassurer ses électeurs après ses propos polémiques sur le rôle de l'Assurance maladie...

La gare de Metz est la plus belle de France !
La gare de La Rochelle, dont le campanile culmine à 45 mètres, n'a pas réussi à l'emporter face à la gare de Metz. Avec 31.000 "likes" récoltés, elle a battu celle de la Rochelle de plus de 10.000 "likes" en finale.

Et tout cela s'est déroulé avant les révélations le 25 janvier par Le Canard enchaîné des emplois présumés fictifs de Penelope Fillon, qui n'ont pas arrangé la popularité du candidat qui se voyait relégué à la troisième place. Afin de redorer son image, ce dernier tente de se recentrer sur son programme. Un programme vivement critiqué par la gauche, qui dénonçait un système où les riches pourraient se soigner alors que les pauvres n'en auraient plus les moyens. Il avait alors émis l'hypothèse de centrer "l'assurance-maladie sur les affections graves ou de longue durée, et l'assurance-privée sur le reste".

Quant à la suppression du nombre de fonctionnaires, la porte-parole de François Fillon a voulu se montrer rassurante en indiquant qu'il n'y aurait pas de "coupe dans le personnel soignant", la réduction du nombre de fonctionnaires concernant "tout ce qui est administratif". Progressivement, la Sécu s'attaquerait ensuite aux audioprothèses, à l'optique, aux prothèses dentaires et aux dépassements d'honoraires, régulièrement pointés du doigt par les associations de consommateurs. François Fillon assure pourtant le contraire, promettant 20 milliards d'euros d'économies sur l'ensemble du quinquennat. Au début du mois de décembre en effet, ses propositions -que le quotidien Les Echos qualifiait de "ligne dure"- prévoyait le financement du risque léger uniquement par les complémentaires santé, pour réduire les dépenses de l'assurance maladie. "Mon projet consolide le caractère obligatoire et universel de l'Assurance maladie dont le niveau de prise en charge des dépenses de santé ne diminuera pas".

Conciliant avec l'UE, mais pas avec l'OTAN
Or " le président des États-Unis et le peuple américain souhaitent que nos alliés respectent leur parole et fassent davantage pour notre défense commune ".

François Fillon en metting à Compiègne le 15 fevrier 2017.

Ligue 2 : Lens rechute à Orléans
3e de Ligue 2 après la victoire 3-1 au stade Bollaert-Delelis contre Clermont, le RC Lens effectue une très mauvaise opération au stade de la Source d'Orléans ce lundi.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL