Que retenir du deuxième débat de la primaire à gauche ?

Tristan Gaume
Janvier 19, 2017

A la veille du troisième débat qui oppose ce jeudi les sept candidats à la primaire de la gauche, selon un sondage BVA Orange, la Presse Régionale et Salesforce, 34 % des électeurs certains de prendre part à ce scrutin pourraient voter pour Manuel Valls dimanche.

Serge Ruffieux, nouveaux directeur artistique de la maison Carven
Arrivés en mars 2015, ils avaient échoué à maintenir l'engouement suscité par la griffe, relancée par Guillaume Henry en 2010 (aujourd'hui chez Nina Ricci).

En dépit de l'accélération de la campagne, l'intérêt des Français pour la primaire du PS et de ses alliés a peu évolué: 36% d'entre eux s'intéressent à cette élection (+3 points depuis novembre, +4 points seulement depuis septembre).

CAN 2017: le Ghana réussit son entrée face à l'Ouganda
Les premiers matchs de la 2e journée débutent aujourd'hui dans le groupe A, où le Gabon et le Cameroun se doivent de réagir. Alors que lundi soir la Côte d'Ivoire et le Maroc ont tous deux déçu, le Ghana a quant à lui tenu son rôle de favori.

L'ardoise magique qui permet d'écrire puis d'effacer: Peillon tacle Manuel Valls sur ses prises de position sur les demandeurs d'asile.

Au tour d'Anne Brugnera de se ranger derrière Emmanuel Macron — Présidentielle
Peu de poids lourds ont pour l'instant franchi le pas, mais ils sont nombreux à ne rien exclure, et à le faire savoir. L'ex Premier ministre s'est agacé de la question, lors du premier débat de la primaire, jeudi.

Manuel Valls, bien que toujours en tête des intentions de vote pour le premier tour, bénéficie d'une avance moins confortable. A son compteur, déjà 7000 kilomètres parcourus et 9 meetings programmés en janvier avant le premier tour de la primaire. Cumulant sur son nom 28% (-3 points) des souhaits de victoire, il reste pourtant en tête...mais partage celle-ci avec Benoît Hamon, puisque le député élu dans les Yvelines fait un bond de 3%. Suit l'ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, crédité de 26%. D'ailleurs, lui sent "monter quelque chose". En effet, il serait battu sur le même score (52% contre 48%) face à Arnaud montebourg et Benoît Hamon. Le 3ème débat pourrait se montrer décisif selon qu'il confirme ou inverse les dynamiques à l'œuvre.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL