Baptême du feu pour Cazeneuve, Valls et Montebourg en campagne

Tristan Gaume
Décembre 8, 2016

Ce dernier est perçu par l'ensemble des Français comme celui qui à gauche veut "vraiment changer les choses" (53%), devant Arnaud Montebourg (40%) et Manuel Valls (37%). Et le contexte va très vite mettre le nouveau Premier ministre dans le bain puisqu'il devra tenir, dès samedi, un conseil des ministres restreint pour discuter du prolongement de l'état d'urgence.

"J'ai été un Premier ministre heureux". Si les sondages montrent également une progression sur les intentions de vote à la présidentielle, le Premier ministre part de loin: un sondage datant du 29 novembre le crédite de 9,5% à 11% des intentions de vote au premier tour, derrière Jean-Luc Mélenchon.

Football Leaks: Benzema le mal-aimé bon élève fiscal, contrairement à Ronaldo
Pourtant, sur une galaxie des stars du foot où tout semble permis, l'attaquant du Real Madrid est exemplaire dans ce domaine. Ainsi, l'international français a par eemple payé 410 140 euros en 2013, pour un chiffre d'affaires de 1,911 million d'euros.

Quant au président François Hollande, il "sera amené à s'exprimer régulièrement mais il parlera de tout sauf de la primaire", selon son entourage. Les études d'opinion semblent le montrer. Manuel Valls est "le fondé de pouvoir" des années Hollande, a attaqué mercredi matin Arnaud Montebourg qui rappelle les propositions de son concurrent lors de la primaire de 2011 - "suppression de l'ISF", "fin des 35 heures" et "TVA sociale" -, "exactement aujourd'hui le programme de François Fillon".

"Manuel Valls est le remplaçant de François Hollande dans cette primaire". Quoi qu'il en soit, le nouveau Premier ministre battra, avec un bail de cinq mois, le record du plus bref passage rue de Varenne, détenu par Édith Cresson avec un séjour d'un peu plus de dix mois à Matignon, entre 1991 et 1992.

Manuel Valls, monsieur loyal ?
Le locataire de Matignon a en effet gagné 3 points en un mois et celui de l'Élysée en prend 1. Fin de la partie de poker menteur au sommet de l'Etat.

Assumer le bilan, tout en se posant en présidentiable, c'est toute la difficulté à venir pour le Premier ministre. ", leur a-t-il ainsi lancé". Le gouvernement a été légèrement remanié sans bouleversement des équilibres politiques en son sein. "Il existe d'ailleurs un scénario redouté par certains socialistes: une candidature dans la primaire qui cristalliserait ce rejet".

Dans la foulée, pour sa première séance de questions au gouvernement dans ses nouvelles fonctions, Bernard Cazeneuve s'est lancé dans un grand plaidoyer en faveur de François Hollande, son "courage" et sa "lucidité", et a prestement attaqué la droite en réponse au président du groupe Les Républicains Christian Jacob, après une ovation debout des parlementaires PS. Mais les soutiens n'affluent pas forcément au rythme espéré, alors qu'un front anti-Valls se dessine chez ses adversaires. Le patron des sénateurs PS sera en effet le directeur de campagne de l'ancien chef du gouvernement, selon plusieurs médias.

50.000 personnes ont fui Alep-Est en 4 jours
Les opérations de l'armée " ont permis ces dernières 24 heures de changer radicalement la situation ", s'est-il félicité. L'offensive déclenchée le 15 novembre a tué au moins 247 civils (18 lundi), dont 32 enfants, à Alep-Est, selon l'OSDH.

Il devrait toutefois recueillir des soutiens parmi les membres du gouvernement et de la majorité, à la suite de sa déclaration de candidature. Mais là encore, on se méfie: du côté des soutiens historiques de François Hollande, on tient à faire savoir qu'ils étaient une quinzaine à se réunir lundi midi, sans Manuel Valls, pour montrer leur volonté de "rester unis".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL