Résultat primaire de la droite à Lyon : Fillon largement devant, Juppé troisième

Tristan Gaume
Novembre 21, 2016

Nicolas Sarkozy ne franchirait donc pas le premier tour.

À Caumont: 1411 inscrits, 119 votants (117 bulletins exprimés). Les électeurs avaient le choix entre Jean-Frédéric Poisson, Bruno Le Maire, Alain Juppé, Jean-François Copé, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicolas Sarkozy.

À Auchy-les-Hesdin: 182 votants.

Durant la campagne, Alain Juppé avait juste lancé quelques piques à François Fillon, qui l'accusait de ne proposer que de la "tisane" pour résoudre les problèmes de la France: "Attention à la vodka", avait rétorqué le maire de Bordeaux, en allusion au programme de son adversaire, considéré comme le plus libéral. Près de 10.000 bureaux de vote avaient été installés sur tout le territoire (9.922 en métropole et 306 en outre-mer) pour permettre aux électeurs qui le souhaitaient de participer à cette primaire.

Primaire à droite: place au duel entre Fillon et Juppé
Le député de Paris et le maire de Bordeaux, nettement distancé, se disputeront l'investiture présidentielle dimanche prochain. En Martinique: Alain Juppé est arrivé en tête (35,36%) devant François Fillon (31,03%) et Nicolas Sarkozy (29,11%).

Bruno Le Maire est l'autre grand perdant puisqu'il ne recueillerait seulement que 3% des suffrages.

J'entraîne avec moi les électeurs de la droite et du centre qui veulent la victoire de leurs valeurs et ma conviction est que rien ne peut arrêter une nation qui se dresse pour sa fierté.

C'est son soir. Le soir où François Fillon a déjoué tous les pronostics. Nicolas Sarkozy arrive, lui, troisième avec 24 % des voix. L'ex-président n'a pas réussi à convaincre sa famille politique qu'il était l'homme que la France attendait pour l'alternance.

L'ancien président, battu d'une courte tête par François Hollande en 2012, sorti de sa retraite en 2014, subit l'une des plus retentissantes défaites de sa carrière: celui qui avait prédit un "blast" après son entrée en campagne est éliminé dès le premier tour d'un scrutin organisé par son propre parti, dont il avait reconquis la présidence en 2014. "Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire". C'est un nouvel échec pour les sondages qui prédisaient un second tour pour l'ancien président après l'échec des sondages dans l'élections américaine.

Emmanuel Macron candidat à l'élection présidentielle
Macron de sa candidature, relevant que "la vie politique est pleine de déclarations d'irrévocabilité". Le Guen a ironisé sur le caractère " irrévocable " proclamé par M.

Jusqu'au dernier moment, les sondages ont été chamboulés par la remontée en force de François Fillon. "Je veux rassembler les Français autour de réformes crédibles pour rétablir l'autorité de l?État et renouer avec le plein emploi je veux faire des réformes équitables dont tous les Français tireront bénéfice, pour l'éducation de leurs enfants et pour la protection de leur santé" a-t-il dit, acclamé par ses partisans.

A l'instar de leur leader défait, les Sarkozystes François Baroin et Nadine Morano ont eux aussi fait savoir qu'ils voteraient pour l'ancien Premier ministre dimanche prochain.

La voix ferme mais le regard sans éclat, il a annoncé son retrait de la vie publique -répétant une promesse qu'il avait faite après sa défaite de 2012.

Syrie : l'ONU demande au régime de stopper ses attaques à Alep
Les écoles pourraient rester fermées samedi et dimanche dans cette partie de la ville, en raison de l'intensité des bombardements. Il a rencontré dimanche le chef de la diplomatie syrienne.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL